Automatique, connecté, accessible et sécurisé, le Grand Paris Express est conçu pour assurer le confort de tous. Quelles sont ses spécificités ? A quoi ressemblera son design ? Comment fonctionnera-t-il ? Tour d’horizon de ce que sera le nouveau métro.

Un nouveau métro automatique et rapide 

Automatique, le nouveau métro répondra au besoin de fiabilité des voyageurs. Sa fréquence sera adaptée selon les événements particuliers (manifestations culturelles ou sportives) et les changements de rythmes de vie des Franciliens (semaine, week-end, vacances scolaires etc.).

Grâce à sa conception et aux distances entre les gares, les trains circuleront à une vitesse moyenne comprise entre 55 et 65 km/h, avec une vitesse maximale de 110 km/h. A titre de comparaison, le métro parisien circule actuellement entre 21 et 27 km/h en moyenne. Le RER A circule quant à lui à 49 km/h en moyenne.

La sobriété énergétique est un enjeu majeur. La conduite optimale du métro, permise par le pilotage automatique, permettra de réduire sa consommation d’énergie. La conception moderne des rames, le freinage de service 100 % électrique ou encore la généralisation de l’éclairage de type LED contribueront à faire du Grand Paris Express un mode de transport le moins énergivore possible.

Demain, près de trois millions de voyageurs emprunteront le Grand Paris Express chaque jour. Pour les accueillir confortablement, la capacité des rames a été adaptée selon la fréquentation prévue sur les lignes.


100 % accessible, confortable et connecté 

Intégralement accessible, le nouveau métro offrira un grand nombre de places prioritaires identifiables par une couleur spécifique. Des espaces pour les poussettes et les fauteuils roulants seront présents dans chaque voiture.

Pour assurer le confort des voyageurs, les rames de métro seront équipées de systèmes performants de ventilation, climatisation et chauffage. L’éclairage variera également en intensité selon le moment de la journée. La lumière sous les sièges renforcera la perception d’un espace sécurisé et le métro sera équipé de système de vidéosurveillance.

A bord, il sera possible de rester connecté grâce à un réseau haut débit. Des prises USB seront accessibles pour mieux profiter de son temps de transport.

Sur les façades de quai, des écrans indiqueront le temps d’attente des deux prochains métros ainsi que le taux de charge des différentes voitures afin que les voyageurs puissent se répartir sur le quai.

Le choix du design des rames des lignes 15, 16 et 17 résulte d'un travail collaboratif entre Alstom, le fabricant, Île-de-France Mobilités et la Société du Grand Paris. Près de 13 000 Franciliens ont été associés au choix du design extérieur qui prône les lignes englobantes et offre une vue panoramique à l’avant du train.

Le matériel roulant de la ligne 18 différera afin, notamment, de s’intégrer au mieux dans sa partie aérienne. Son alimentation électrique à l’aide d’un troisième rail permettra au métro de circuler plus discrètement. Son fabricant sera désigné courant 2021. 

Maquette grandeur nature de la future rame des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express.
A l’intérieur de la rame, l’éclairage sera soigné et renforcé au niveau des plateformes d’accès. Il variera entre trois niveaux de luminosité selon les heures de la journée.
Des barres de préhension, adaptées à tous les gabarits, simplifieront l’installation des voyageurs.
Le nouveau métro sera 100 % accessible. La largeur de passage de 80 cm permettra à une personne en fauteuil roulant de se déplacer facilement d’une rame à une autre.
A bord du nouveau métro, les voyageurs auront accès au haut débit et des prises USB de recharge seront mises à disposition de tous.
Afin de garantir la sécurité des voyageurs, les rames du Grand Paris Express seront équipées de système de vidéosurveillance.
Des interphones seront présents à bord du Grand Paris Express. Ils permettront aux voyageurs de contacter un agent en cas d’incident.
Sur les façades de quai, le niveau de charge du prochain train sera indiqué pour chaque voiture. Les voyageurs pourront ainsi mieux se positionner sur le quai en fonction des voitures les moins chargées.

Comment fonctionnera le nouveau métro ? 

Pour permettre la circulation des trains en toute sécurité, six centres d’exploitation sont repartis sur l’ensemble du Grand Paris Express. Dans ces centres, dédié à une ligne ou une portion de ligne, des techniciens assurent la maintenance des rames, des infrastructures et des systèmes d’exploitation du nouveau métro. 

Les centres d’exploitation peuvent regrouper jusqu’à trois activités :

  • Les postes de commandement centralisé (PCC) : ils récoltent en temps réel l’ensemble des données du Grand Paris Express, coordonnent la circulation des trains, surveillent et régulent le trafic, le tout en gérant les potentiels incidents et accidents d’exploitation.
     
  • Les sites de maintenance et de remisage (SMR) : ils assurent la maintenance, le nettoyage et le remisage des rames. C’est ici que les trains sont réceptionnés pour être révisés, entretenus ou réparés.
     
  • Les sites de maintenance des infrastructures (SMI) : ils réalisent la maintenance des différents éléments de l’infrastructure (voie ferrée, tunnels, viaducs …) et sont équipés de véhicules de maintenance des infrastructures (VMI) pour minimiser le temps d’acheminement des convois vers les chantiers.
     

Les centres d’exploitation du Grand Paris Express créeront plus de 1 000 emplois directs hautement qualifiés.

Pour consulter la carte des centres d’exploitation du Grand Paris Express, cliquez ici.