68 nouvelles gares verront le jour en Île-de-France avec la réalisation du Grand Paris Express. Ce sont autant de quartiers qui seront transformés et qui donneront place à des projets d’aménagement urbain, paysagers et immobiliers plus mixtes et plus verts.

Des gares conçues pour le confort des voyageurs

Chacune des gares du Grand Paris Express aura une architecture unique pour s’intégrer au mieux dans son environnement urbain. Toutes partageront une ambition commune en termes de durabilité et d’écoconception : sols et matériaux résistants, lumière naturelle, optimisation des volumes et de la matière, économies d’énergie... L’ensemble de ces partis pris est défini dans la charte d’architecture des gares du Grand Paris, réalisée par Jacques Ferrier et Pauline Marchetti. 

Les gares seront accessibles à l’ensemble des voyageurs depuis le parvis jusqu’au métro. Tout sera mis en œuvre pour garantir leur confort : qualité de l’air, température agréable, faible niveau sonore… Et pour plus de sécurité, les quais seront séparés des voies ferrées par des portes vitrées. 

Commerces, services et espaces collaboratifs feront des gares des lieux animés et ouverts sur la ville. Les voyageurs et les habitants auront accès à des produits à la fois locaux mais aussi de grande consommation, selon l’offre de proximité existante.
 

Les gares du Grand Paris Express en images

Perspective de la gare Villejuif - Gustave Roussy (ligne 15)
Perspective gare Saint-Denis - Pleyel (lignes 14, 15, 16 et 17)
Perspective gare Clichy - Montfermeil (ligne 16)
Perspective gare Le Bourget Aéroport (ligne 17)
Perspective gare Orsay - Gif (ligne 18)
Perspective de la gare Thiais - Orly (ligne 14)

L'art dans les gares du Grand Paris Express

C’est une collection de plus de 70 œuvres d’art contemporain qui verra le jour lorsque l’ensemble des lignes sera mis en service. Pour chaque gare, un artiste créé une œuvre originale et pérenne en tandem avec l’architecte. Cette commande publique sans précédent permet de faire appel à des d’artistes mondialement reconnus (JR, Daniel Buren...), ainsi qu'à une nouvelle génération de créateurs (Noémie Goudal, Duy Anh Nhan Duc...).
Aux côtés de ces œuvres, de grandes illustrations seront réalisées sur les quais des gares par des artistes venus d’univers différents tels que l’illustration, l’animation, la bande dessinée, le manga, le comics, les arts numériques, le dessin de presse…

Le financement de ces commandes artistiques est assuré par des mécènes avec le soutien du Fonds de dotation du Grand Paris Express. 

En savoir plus

Gare La Courneuve Six-Routes : Œuvre Tandem Duy Anh Nhan Duc Duy et Chartier & Dalix

A pied, à vélo… aux abords des gares

Pas besoin de prendre votre voiture pour rejoindre le nouveau métro. Dans les quartiers de gare, la priorité sera donnée aux piétons ainsi qu’aux mobilités dites douces, comme le vélo. Le réseau de bus sera réorganisé pour rendre les gares accessibles au plus grand nombre. 

Pour favoriser l’utilisation de ces modes de déplacements plus respectueux de l’environnement et permettre aux Grands-Parisiens de les combiner aisément selon leur trajet, nous définissons les aménagements des espaces publics autour des gares avec Île-de-France Mobilités et les collectivités. Ensemble, nous rendons ces transformations possibles. Celles-ci sont d’autant nécessaires que demain, avec le Grand Paris Express, 98% des habitants de la métropole vivront à moins de 2 km d’une gare. C’est à dire un trajet de 10 minutes à vélo ou en bus.

Immersion dans les quartiers de gare en 3D

illustration d'une femme à vélo

Des projets immobiliers pour une ville plus mixte, plus accessible

La réalisation des nouvelles lignes de métro accompagne des projets d'aménagement en cours, comme c’est le cas sur le plateau de Saclay. C’est aussi le point d’appui d'une transformation urbaine à l'échelle du Grand Paris, avec la création de nouvelles centralités locales et l'émergence de nombreux projets immobiliers. La Société du Grand Paris est un acteur de cette dynamique. Pour cela, nous mobilisons le foncier acquis pour les besoins de construction du métro, soit plus d’un million de m2. D'ici 2030, nous porterons plus de 100 projets immobiliers aux abords des gares, dans le cadre d’opérations de copromotion immobilière en lien avec les collectivités.

Notre ambition est de faire émerger des quartiers plus accessibles, plus verts, où habitants, voyageurs, travailleurs et étudiants se côtoient. Les programmes immobiliers mêleront logements sociaux, intermédiaires et en accession à la propriété. Des résidences accueilleront des étudiants et des logements-ateliers seront dédiés aux artistes. Locaux d’activité, commerces et résidences hôtelières seront réalisés dès lors que leur faisabilité économique est avérée. Des locaux en rez-de-chaussée seront aussi réservés aux acteurs de l'économie sociale, solidaire et culturelle.

Pour concevoir et construire ces projets immobiliers, la Société du Grand Paris a mis en place des mesures environnementales ambitieuses : construction à faible impact carbone, sobriété énergétique, évolutivité et durabilité des bâtiments. La préservation de la biodiversité est l'une de nos priorités : création d'espaces verts, choix raisonné des essences, milieux propices au développement de la faune locale, gestion des eaux pluviales, îlots de fraicheur... autant d'éléments qui contribuent au bien-être des habitants

Consultez nos engagements pour la ville

30% des logements...

seront dédiés aux logements sociaux et intermédiaires. 1% de ces logements sera réservé aux artistes.

70% des projets immobiliers...

seront réalisés en matériaux bio ou géosourcés dont 50 % en bois.

40% des surfaces...

dédiées à l’immobilier seront éco-aménageables : création de balcons, terrasses, jardins en pleine terre…

10% des commerces...

dédiés à l'économie sociale et solidaire.

Perspective du quartier de gare à Bagneux