La réalisation du Grand Paris Express représente de nombreux défis, qu’ils soient techniques, matériels, humains ou encore environnementaux. Pour les relever, la Société du Grand Paris intègre l’innovation à tous les niveaux du projet, de sa conception à sa mise en service.

L'innovation pour un projet durable 

Par son ampleur, le Grand Paris Express représente une opportunité de déployer à grande échelle des solutions innovantes. Méthodes constructives, réduction des nuisances des chantiers, nouveaux services dans le métro, information du public … nous expérimentons dans tous les domaines.

Notre politique en matière d’innovation est un levier pour faire du Grand Paris Express un projet au service de la transition écologique et faire évoluer les pratiques du monde des travaux publics. Nous orientons bon nombre de nos projets vers la conception et la construction durable. Elle sert aussi à améliorer la performance du projet, tant sur ses aspects économiques que techniques et sociaux.

  • Des innovations ont déjà donné des résultats significatifs... 

- La mise en place d'un outil de traçabilité des déblais qui caractérise, enregistre et trace en temps réel les mouvements de terres excavées sur les chantiers (transport, valorisation, traitement). Cet outil offre un suivi complet du devenir des terres et permet d’établir des bilans transmis aux services de l’Etat et administrations locales. La dématérialisation permise par le dispositif évite aussi l’émission de 1,5 million de bordereaux de transport papier.
- Le recours au béton fibré pour la réalisation des voussoirs d’une partie de la ligne 16. C’est une première en France dans les travaux souterrains. Ce type de béton représente de nombreux avantages : réduction des délais de production, économie d’acier, gains écologiques et économiques, meilleure réaction face à la fissuration et au feu… Un voussoir en béton fibré contient environ 55 % moins d’acier par m³ qu’un voussoir en béton armé. Entre 800 et 1 000 tonnes équivalent CO2 sont ainsi économisées par kilomètre de tunnel.

  • Et d'autres sont en phase de test 

- L'utilisation du relayage mobile, qui permet non seulement aux voyageurs d’accéder au réseau Internet pendant leur trajet mais aussi de limiter la consommation d’énergie et l’exposition aux ondes électromagnétiques.
- En lien avec Vinci Construction, nous menons une experimentation à grande échelle sur la ligne 18 avec la pose de voussoirs préfabriqués à partir de béton ultra bas carbone. Il s'agit là aussi d'une première française. L'utilisation de ces voussoirs, à base de laitier alcali-activé sans ciment, offre une réduction de l’ordre de 70% par rapport à un béton traditionnel et 50% par rapport à un béton très bas carbone.

Faire émerger des solutions innovantes  

Nous déployons différents dispositifs pour inciter les entreprises qui travaillent à nos côtés à imaginer des solutions plus ambitieuses et plus durables, tant en phase de conception que de construction.

  • Lors de la passation de marchés de travaux, nous incitons les entreprises candidates à intégrer des pistes d’innovation à leurs offres. Certaines propositions à forte valeur ajoutée et nécessitant une phase d’expérimentation rejoignent un « portefeuille innovation ». Elles sont ensuite testées avant d’être intégrées aux offres de base. C’est ce qui a, par exemple, permis le recours au béton fibré sur une partie de la ligne 16. L’intégration de clauses environnementales renforcées sur le carbone et l’économie circulaire constitue également un levier pour permettre aux entreprises de proposer des solutions innovantes.
  • Nous avons mis en place un mécanisme de prime à l’innovation visant à faire émerger, en cours d’exécution des contrats, des pistes à fort potentiel économique ou environnemental.
  • Des appels à projets innovants pour expérimenter des nouvelles solutions pour la construction et l’exploitation des infrastructures, l’aménagement des futurs espaces publics et des projets immobiliers aux abords des gares, la gestion environnementale des chantiers sont régulièrement organisés. Les projets retenus sont testés sur une période de plusieurs mois.
  • Des programmes R&D sont mis en place et des partenariats sont noués, avec des universités et laboratoires de recherche ou d’autres maîtres d’ouvrage par exemple, pour tester des solutions qui pourraient être déployées sur le Grand Paris Express.

Un espace dédié 

Le Grand Paris Express dispose de son laboratoire d'innovation : La Fabrique du métro. Cet espace, ouvert à nos partenaires, abrite des expérimentations de solutions et de technologies innovantes. C’est ici que sont testés les équipements grandeur nature des gares et du nouveau métro.

Les tests utilisateurs dans la rame permettent de réaliser les ajustements nécessaires pour rendre le métro 100% accessible.
Les tests utilisateurs dans la rame permettent de réaliser les ajustements nécessaires pour rendre le métro 100% accessible.