Edward Arkwright, directeur général délégué du Groupe ADP, détaille les étapes de la connexion progressive des infrastructures d’Orly au Grand Paris.

Estimez-vous que le site d’Orly souffre aujourd’hui d’une situation d’enclavement ?

Edward Arkwright : La desserte de l’aéroport en transport en commun est difficile. Que l’on vienne des RER C ou B, il est nécessaire de procéder à un changement, il n’y a pas d’accès direct. Résultat : seuls 32% des passagers d’Orly et 15% de ses salariés viennent en transports en commun, tous les autres venant en voitures. Dans le même temps, on assiste à une croissance régulière du nombre de passagers (en hausse de 13% ces cinq dernières années). Et, mécaniquement, le nombre de salariés augmente également : 1 million de passagers supplémentaires induit en moyenne la création de près de 5 900 emplois, dont 1 400 emplois direct. Il faut donc chercher des solutions pour une meilleure desserte d’Orly, pour les passagers comme pour ceux qui y travaillent.

Vous devez donc attendre avec impatience le nouveau métro…

Il faut éviter le syndrome du Mont Saint-Michel : un endroit magnifique, comme l’est notre aéroport, mais très mal relié à l’extérieur. Longtemps, le Mont n’a eu pour seul lien avec le continent qu’une route submergée ! L’essentiel de nos efforts vise donc à ouvrir nos infrastructures à l’extérieur.

Les choses ont commencé à évoluer avec la mise en service de la ligne 7 du tramway, le T7, en 2013. Cette ligne relie l’aéroport d’Orly à Villejuif – Louis Aragon en 42 minutes. Mais nous avons également besoin de la ligne 14, qui raccordera Orly à Villejuif - Institut Gustave-Roussy en 10 minutes et à Olympiades en 15 minutes d'ici 2024. La gare du Grand Paris Express sera logée à proximité du nouveau bâtiment de jonction, qui reliera Orly Sud et Orly Ouest, à l'horizon 2020. Il s’agit d’un défi technique pour le Groupe ADP qui pilote le chantier. Cette ligne 14 incitera fortement les voyageurs et les salariés à opter en faveur des transports en commun pour accéder à Orly.

La ligne 14, prochaine étape du désenclavement d'Orly

La future ligne 18 est, elle aussi, stratégique pour vous ?

La ligne 18 reliera Orly au plateau de Saclay, un lieu où foisonnent des pôles de recherche, mais qui pâtit aujourd’hui d’une très mauvaise desserte par les transports en commun. Grâce à la ligne 18, la gare "Aéroport d’Orly" devient un pôle de correspondance, acteur de la vie économique, créateur d’emplois et de croissance. C’est dans ce contexte qu’un nouvel éco-quartier, Cœur d’Orly, s’est créé. Ce quartier d’affaires, situé à 6 minutes à pied du terminal Sud, se développe dans la perspective de la connexion d’Orly avec le Grand Paris d’une part et l’international d’autre part.

Chantier de la future gare Aéroport d'Orly