Le Grand Paris Express est le nouveau métro qui reliera les principaux lieux de vie et d’activité en banlieue sans passer par Paris. Ce projet, qui contribuera à la transformation de l’Île-de-France, deviendra réalité à partir de 2024. Son pilotage est assuré par la Société du Grand Paris.

Le Grand Paris Express, c'est quoi ? 

Aujourd’hui, métros et RER forment un réseau en étoile dont Paris est le centre. Le Grand Paris Express complète ce dispositif avec la réalisation de quatre nouvelles lignes de métro autour de la capitale (15, 16, 17 et 18), desservant la proche et la grande couronne. A cela s'ajoute le prolongement de la ligne 14 au nord, de Saint-Ouen-sur-Seine à Saint-Denis, et au sud, entre Paris et l'aéroport d'Orly. Ce futur réseau de transport sera mis progressivement en service entre 2024 et 2030. 

Chaque jour, près de trois millions de voyageurs circuleront sur l'intégralité du Grand Paris Express. Avec 200 km de lignes, soit autant que le métro actuel, et 68 gares, dont 80 % en correspondance, le Grand Paris Express rapprochera les Franciliens de l’emploi, de l’enseignement, des équipements de santé et des lieux culturels et de loisirs. Il soulagera certaines lignes de transport en commun qui, sans lui, seraient saturées. Pour ses voyageurs, les gains de temps quotidiens seront conséquents, dépassant parfois plus de 30 minutes sur un trajet. 

Plus qu'un réseau de transport, le Grand Paris Express est un grand projet : 

 

  • Social, parce qu'il viendra désenclaver des villes dont les habitants sont aujourd’hui éloignés de l’emploi et de l’offre de formation. Plus de la moitié des gares seront situées aux abords de quartiers prioritaires de la politique de la ville.
  • Urbain, en effet sa réalisation accompagne et impulse de nombreuses opérations d’aménagement autour des gares, mêlant à de justes proportions logements, bureaux, commerces, services, espaces publics et espaces verts.
  • Environnemental car il représente une véritable alternative à la voiture sur certains trajets. Le nouveau métro participera à réduire les embouteillages et la pollution. Son arrivée favorisera également l’émergence d’aménagements dédiés aux mobilités respectueuses de l’environnement (marche, vélo).
  • Economique, puisqu'on estime à 115 000 le nombre d’emplois créés avec la mise en service du Grand Paris Express. La construction du métro aura aussi un effet sur l’attractivité de l’Île-de-France. 

De la genèse aux travaux 

L’idée d’un métro en rocade autour de Paris remonte au début des années 1990, mais c’est la loi n° 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris qui en acte la conception et la réalisation, dans le cadre d’un projet global d’aménagement de la métropole. La loi définit le Grand Paris comme « un projet urbain, social et économique d’intérêt national » qui vise à promouvoir « le développement économique durable, solidaire et créateur d’emplois de la région capitale » (Art. 1). Elle précise que ce projet doit s’appuyer sur la création d’un réseau de transport public de voyageurs dont les infrastructures sont financées par l’État : le réseau de transport public du Grand Paris. 

Le Grand Paris Express est né de la fusion de deux projets : le "réseau de transport public du Grand Paris", porté par l'Etat, et "Arc Express", porté par la Région Île-de-France. Le projet a pris corps après quatre mois d'échanges intenses, qui ont réuni entre 2010 et 2011 plus de 22 000 personnes lors de 67 réunions. A l'issue de vaste débat public, l'Etat et la Région ont acté sa naissance par un accord historique signé le 26 janvier 2011. Le décret d'application approuvant le schéma d'ensemble de transport public du Grand Paris est publié le 24 août 2011. 

Depuis, du chemin a été parcouru… Les premiers travaux de génie civil ont démarré en 2016 sur le tronçon sud de la ligne 15. En 2017, l’ensemble des lignes du nouveau réseau était déclaré d’utilité publique. A la fin de l'été 2021, 60 km de tunnels étaient creusés.

La Société du Grand Paris, maître d'ouvrage 

Pour piloter ce projet d'envergure et assurer son financement, l'Etat a créé, par la loi du 3 juin 2010, un établissement public dédié à sa réalisation : la Société du Grand Paris
En à peine 10 ans, l'entreprise s'est structurée pour accompagner la montée en puissance des chantiers. Composée d'une trentaine d'experts à sa création, elle accueille aujourd'hui plus de 800 collaborateurs

Forte des étapes franchies, des premières études à la pose des rails, la Société du Grand Paris est devenue un maître d’ouvrage de référence.
Depuis le démarrage du projet, elle travaille en étroite collaboration avec ses partenaires : l'Etat, les collectivités, la Métropole du Grand Paris, les acteurs régionaux des transports (Île-de-France Mobilités, la RATP, la SNCF) ...  

Un financement robuste et durable

Le Grand Paris Express représente un investissement de 36,1 milliards d'euros (aux conditions économiques 2012). 

La Société du Grand Paris finance la réalisation du nouveau métro par des recettes fiscales franciliennes, le recours à l’emprunt auprès d’investisseurs publics et des levées de fonds sur les marchés financiers dans le cadre de programmes labellisés « green ». Elle bénéficie également de subventions européennes.