Le Grand Paris Express : un projet au service de la transition écologique

Conduit et réalisé par la Société du Grand Paris, le nouveau métro changera le visage de l’Île-de-France. D’une ampleur inédite, ce réseau de transport collectif représente une opportunité unique de réinventer la ville, la rendre plus équilibrée, inclusive et écologique.

 

Le projet qui fait avancer le Grand Paris

Avec ses 200 km de nouvelles lignes automatiques autour de la capitale et ses 68 gares, le Grand Paris Express est un projet phare de la transition écologique et va transformer le visage du Grand Paris. Projet urbain, social et économique d’intérêt national, il vise à promouvoir un développement économique durable, solidaire et créateur d’emplois.

Connectées au réseau de transport existant, permettant les trajets de banlieue à banlieue sans passer par le centre de Paris, les quatre lignes du Grand Paris Express (15, 16, 17 et 18), ainsi que la ligne 14 prolongée au nord et au sud, permettront un maillage solide du territoire. Le nouveau métro est l’ossature autour de laquelle va se structurer le développement urbain de l’Île-de-France. La construction de ses gares redonne de la valeur à de nombreux quartiers. Le Grand Paris Express crée également les conditions d’un accroissement significatif de l’offre de logements dans la région. 

Un métro responsable

La Société du Grand Paris est un acteur incontournable de cette dynamique de transformation urbaine. S’inscrivant dans les objectifs de la COP21, elle conçoit et réalise un métro qui répond aux enjeux climatiques et sociaux de notre époque : il favorise la décongestion des villes, rapproche domicile et emploi et réduit l’artificialisation des terres. 

Avec 80% des nouvelles gares connectées au réseau existant, le Grand Paris Express modifiera profondément les déplacements du quotidien avec plus de 90% des Franciliens à moins de deux kilomètres d’une gare. Un travail intense avec les collectivités a été mené pour organiser au mieux l’intermodalité et favoriser les nouvelles mobilités aux abords des gares afin de réduire considérablement le trafic et les émissions de carbone.


Contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Le nouveau métro contribue, par nature, au développement durable et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. S’il émet 4,3 millions téqCO2 pendant sa construction, puis 110 000 téqCO2 par an en phase d’exploitation, son bilan des émissions de gaz à effet de serre devient positif à partir de 2031 dans une hypothèse basse et 2026 en hypothèse haute.
Il permettra ainsi un gain entre 755 milles téqCO2 et 1,3 million téqCO2 par an une fois réalisé. 

Pendant la phase de construction, les émissions sont principalement issues du transport des matériaux, des déblais, et du fonctionnement des engins de chantier. Pour répondre à l’enjeu de cette phase, la Société du Grand s’est fixée des objectifs ambitieux :

  • recourir le plus possible à des modes de transport alternatifs - via le ferroviaire et le fluvial - pour l’évacuation des déblais ;
  • l’utilisation de matériaux, produits et procédés qui génèrent moins d’émissions de gaz à effet de serre (matériaux recyclés, enrobés tièdes, bétons présentant des avantages environnementaux démontrés. Ces mesures présentent le plus souvent un intérêt en matière d’économie d’énergie. 

La Société du Grand Paris participe également à la structuration de l’économie circulaire au travers de la valorisation des terres de chantier.

Le suivi des émissions de gaz à effet de serre est assuré par un outil spécialement conçu par la Société du Grand Paris : « CarbOptimum », pour réaliser et optimiser le bilan carbone des chantiers. La Société du Grand Paris encourage également les recherches sur les matériaux dépolluants, comme les bétons, les revêtements muraux ou peintures susceptibles de neutraliser les substances nocives dans l’air ambiant.

 

La Société du Grand Paris : un modèle de financement unique

La Société du Grand Paris, acteur majeur des transports franciliens, bénéficie d’un modèle de financement unique.

Établissement public industriel et commercial (EPIC) détenu à 100 % par l’État et créé par la loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, la Société du Grand Paris a pour mission principale de concevoir et d’élaborer le schéma d’ensemble et les projets d’infrastructures composant le Grand Paris Express. Elle assure ainsi :

  • la réalisation du réseau, qui comprend la construction des lignes, des ouvrages et des installations fixes ;
  • la construction et l’aménagement des gares, y compris d’interconnexion ;
  • l’acquisition des matériels roulants conçus pour parcourir ces infrastructures. 

La Société du Grand Paris a formalisé une stratégie RSE, qui est consubstantielle à la réalisation du projet. Elle dirige donc ses actions en faveur du développement durable : économique, écologique et social. Pour cela, elle a mis en place quatre grandes orientations dans lesquelles on retrouve détaillé l’ensemble de son travail : 

  • mener une conduite de projet humaine et éthique ;
  • concevoir et réaliser en préservant l’environnement ;
  • participer à la création de la ville de demain ;
  • travailler pour et avec les acteurs des territoires. 

Cette démarche s’inscrit dans une grille de lecture des objectifs de développement durable de l’ONU : au nombre de 17, ils guident les engagements à donner aux organisations dans un monde en faveur du développement durable.


Stratégie financière

Le financement du Grand Paris Express est global : la totalité du budget du projet et les contributions financières de la Société du Grand Paris à la modernisation du réseau existant font caisse commune au sein d’un dispositif de financement unique. 

Ce financement global est sécurisé sur le long terme par l’État. Outre les subventions de l’État (notamment dans le cadre du programme d’investissements d’avenir) et européennes, la Société du Grand Paris finance le Grand Paris Express par des recettes fiscales, le recours à l’emprunt auprès d’investisseurs publics et des levées de fonds sur les marchés financiers.
Par ailleurs, la Société du Grand Paris pourra compter, dès la mise en service du réseau, sur des recettes propres, telles que des redevances d’usage (péages).

Les programmes financiers

Les émissions monétaires et obligataires de la Société du Grand Paris se font sous la forme de deux programmes financiers :

  • NeuCP afin de gérer au mieux sa trésorerie ;
  • EMTN pour s’adresser directement aux investisseurs institutionnels internationaux (fonds de pension, assureurs, caisses de retraite, gestionnaires d’actifs) sur des horizons de remboursement en adéquation avec un actif de long terme.

 

Un financement vert

La Société du Grand Paris a franchi, en 2018, une nouvelle étape dans le déploiement de son modèle de financement au service du Grand Paris Express avec la mise place d’un programme Green Euro Medium Term Note sans précédent.

Elle est ainsi le premier émetteur obligataire à adopter un programme EMTN 100 % vert, afin d’émettre exclusivement des obligations vertes. Elle s’engage ainsi à investir un montant équivalent dans le Grand Paris Express et à informer régulièrement les investisseurs sur l’avancement du projet et de ses bénéfices environnementaux.

Les émissions obligataires lancées par la Société du Grand Paris s’inscrivent dans le cadre des GBP (Green Bonds Principles 2018) et sont certifiés par la CBI (Climate Bond Initiative), certification délivrée par Sustainalytics

La Société du Grand Paris est également partie prenante de l’initiative Finance for Tomorrow et du Corporate Forum on Sustainable Finance. Elle entend ainsi s’associer pleinement à la définition de standards de haut niveau pour les financements verts, ainsi qu’aux débats et réflexions sur ce marché. Elle s’affirme comme une véritable référence dans le secteur des transports, de l’aménagement du territoire et de ses impacts sur le développement urbain.

Le succès rencontré par ces émissions témoigne de la confiance que les investisseurs accordent au Grand Paris Express et de la reconnaissance de la dimension durable et écologique du projet.

Aller plus loin :

 

Contact 

(*) Informations obligatoires / Required fields.

Les informations collectées via ce formulaire constituent un traitement de données à caractère personnel ayant pour objet la gestion des demandes de médiation adressées à la Société du Grand Paris, responsable de traitement. Conformément à la loi Informatique et Liberté en date du 6 juillet 1978 modifié, ainsi que dans le cadre de la réglementation européenne en matière de données à caractère personnel vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, d’opposition, d’effacement des données vous concernant. Pour plus d’information, cliquez ici

Information collected via this form constitutes a processing of personal data to manage your request for invest information sent to the Société du Grand Paris. In accordance with the Data Protection Act of 6 July 1978 as amended, as well as in the context of the European regulations on personal data, you can access, modify, limit, oppose or erasing data about you. For more information (in French), click here.