Contexte et finalité de l'emploi

La Société du Grand Paris est un établissement public industriel et commercial créé par la loi n° 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris et régi par le décret n° 2010-756 du 7 juillet 2010. Ses bureaux sont installés 30 avenue des Fruitiers 93200 Saint Denis.

Elle est le maître d’ouvrage des projets d’infrastructures composant le réseau de transport public du Grand Paris et de la ligne 15 est dont le Syndicat des transports d’Ile-de-France lui a confié en 2015 la réalisation. Cet ensemble, le Grand Paris Express, se compose de 200 km de lignes et de 68 gares.

Elle exerce également des activités annexes à cette mission principale : elle peut mener des opérations d’aménagement et de constructions, mais aussi construire des infrastructures numériques, céder des charges foncières au-dessus des gares ou sites de maintenance, développer des commerces et de la publicité dans les gares…

Elle finance en outre des projets d’extension, d’amélioration ou de modernisation d’infrastructures ferrées comportant au moins une correspondance avec le réseau de transport public du Grand Paris, pour 3,4 Milliards d’Euros.


L’établissement a connu une montée en puissance rapide et a atteint, fin 2017, 220 collaborateurs permanents. Le projet de loi de finances pour 2018 porte son plafond d’emplois à 230 en 2018. Avec les personnels mis à disposition par d’autres organismes, les personnels intérimaires, les stagiaires, etc. l’établissement est une communauté de travail d’environ 300 personnes.

L’établissement est soumis, pour sa gestion financière, aux dispositions du décret du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique. Il est doté à ce titre d’un agent comptable, seul habilité à mouvementer les fonds de l’établissement. À ce titre également, il est astreint à l’obligation de dépôt de fonds au Trésor, et n’exerce donc aucune activité de placement de sa trésorerie.
 

 

Responsabilité

Auprès du Directoire et plus particulièrement du membre du Directoire référent, le/la directeur(-rice) des finances élabore et met en œuvre la politique financière décidée par le Directoire. Il est membre du comité de direction.
Il/Elle assure et supervise le contrôle de gestion de l’établissement et l’élaboration de son budget, sa gestion financière et celle de sa trésorerie ainsi que les analyses financières, fiscales et relatives aux assurances.

En matière de contrôle de gestion, il/elle fournit à l’entreprise les outils de pilotage et de gouvernance des coûts : production et validation des données de gestion, validation financière des supports de dialogue de gestion, analyse des coûts, définition des normes et méthodes de contrôle de gestion.

En matière de financement, il/elle conseille et propose des stratégies au directoire et supervise la mise en œuvre des instruments requis : mise en place des instruments (emprunts bancaires ou assimilés – BEI, Caisse des Dépôts –, émissions obligataires, émissions de billets de trésorerie… ; plans de financements, gestion de la trésorerie. Il/Elle identifie les régimes de subventions auxquels le projet pourrait être éligible, coordonne le cas échéant les dossiers de demande ainsi que les reportings liés à l’attribution.

Il/Elle assure la définition et la mise en œuvre de la stratégie d’assurance.
Il/Elle manage une équipe composée de professionnels expérimentés dans les domaines du contrôle de gestion, du financement, de la maîtrise d’ouvrage financière informatique, de l’assurance et de la fiscalité. Cette équipe compte à ce jour une quinzaine de collaborateurs, donc 9 contrôleurs de gestion. Elle s’appuie en outre sur des compétences externes, en particulier, actuellement :

•    un courtier en assurance ;
•    un avocat en droit fiscal ;
•    un conseil en normes et qualité comptables.

D’une manière générale, il lui appartient de définir le format et le dispositif nécessaires à l’accomplissement de ses missions.

Le/la directeur(-rice) des finances est chargé des relations avec l'agent comptable. À ce titre, il/elle est l'interlocuteur(-trice) privilégié(e) de l'agent comptable.
 

Missions & activités

La direction des finances est chargée de :

En matière de budget et de contrôle de gestion :
•    de veiller à la production et à la validation des prévisions budgétaires de l'établissement et au respect du budget ; 
o    à ce titre :
o    elle organise à la fois le recueil et la consolidation des prévisions des différents services de l'établissement,
o    elle prépare l'état prévisionnel des recettes et des dépenses ainsi que de ses décisions modificatives,
o    elle propose au directoire la répartition des crédits aux responsables budgétaires et organise la notification de ces crédits,
o    elle consolide les prévisions de masse salariale,
o    elle suit et organise les transferts de crédits,
o    elle suit la consommation du budget et ajuste périodiquement les prévisions budgétaires ;
•    de suivre et d'analyser les coûts de fonctionnement de l'établissement,
•    d’établir le tableau de bord financier de l'établissement,
•    d’animer le dialogue de gestion sur les coûts, qu’il s’agisse du projet ou des activités annexes.

En matière de gouvernance et de suivi des investissements :
•    de veiller à la constitution des dossiers d'opérations d'investissement soumis au conseil de surveillance et des dossiers d'investissement soumis au directoire,
•    d'établir la structure analytique des opérations d'investissement, de définir les normes d'imputation analytique des dépenses et de veiller à leur application,
•    d'élaborer la planification et la modélisation financières du projet.

En matière de ressources et de trésorerie : 
•    de veiller à ce que l'établissement dispose à tout instant des fonds nécessaires à son activité ; 
•    à ce titre :
•    elle évalue les besoins de financement,
•    elle élabore la stratégie de financement,
•    elle met en place les instruments de financement nécessaires à la réalisation de sa mission : dotations, subventions, emprunt, autres recettes


En matière de comptabilité :
•    de définir, en liaison avec l'agent comptable, le processus de prise en charge des dépenses depuis la réception des factures jusqu'au mandatement et de veiller au paramétrage adéquat des systèmes d'information de gestion supports de ce processus,
•    en liaison avec l'agent comptable, de définir les normes comptables et les processus d'enregistrement comptable et de veiller à leur mise en œuvre,
•    conjointement avec l'agent comptable, de la certification des comptes et des relations avec les commissaires aux comptes,
•    conjointement avec l'agent comptable, de veiller à la qualité comptable et au contrôle interne comptable.

En matière de fiscalité, 
•    de traiter toute question générale relative aux obligations fiscales de l'établissement ; à ce titre, la direction des finances est responsable des relations avec l'administration fiscale, à l'exception d'une part, des relations de gestion fiscale courante qui relèvent de l'agent comptable et, d'autre part, des relations avec France Domaine qui relèvent de la compétence de la direction de la valorisation et du patrimoine ou de la direction des  affaires générales.

En matière d’assurance, 
•    d’assurer la définition et la mise en œuvre de la stratégie d’assurance de l’établissement.
 

Relations

•    INTERNES :
Le Directoire
L’ensemble des directions opérationnelles et support
L’agence comptable

•    EXTERNES
Les organismes de tutelle 
Les établissements de crédit, conseils en financement et investisseurs
Les commissaires aux comptes
Les organismes attribuant des subventions, notamment la Commission européenne…
 

Compétences requises

•    COMPETENCES TECHNIQUES
Expérience reconnue du contrôle de gestion et du management des coûts de projet 
Parfaite maîtrise des principes comptables et financiers 
Des connaissances en fiscalité et en assurance sont un plus

•    COMPETENCES RELATIONNELLES ET ORGANISATIONNELLES
Très bon relationnel
Très bonne communication
Management d’équipe
Excellente capacité d’analyse et de synthèse
Capacité de négociation
Sens de l’écoute, capacité à convaincre
 

Formation et expériences requises

Diplômés de l’enseignement supérieur Bac+5 (école supérieure de commerce, écoles d’ingénieurs généralistes, IEP, ENA). 
A minima 10 ans d’expérience.
Expérience du contrôle de gestion de grands projets d’investissement et des administrations publiques.