Contexte et finalité de l'emploi

La Société du Grand Paris recherche un(e) chef(fe) de projet secteur.

Au sein de la direction des lignes, chaque direction de projet est responsable de la bonne fin de l’ensemble du projet concerné. Elle a pour objectif le respect du programme en termes d’enjeux, de coûts, délais et performance, mais aussi développement durable et sécurité (dans toutes ses dimensions : maîtrise des risques du projet, maîtrise des risques du système de transport, sécurité publique). Son champ d’intervention couvre toutes les composantes d’un système de transport (infrastructures, gares avec leurs fonctionnalités et aménagements associés, systèmes et matériel roulant, site de maintenance et de remisage).

En sa qualité de représentant du maître d’ouvrage, elle pilote le projet, anticipe les impacts, prend les décisions et procède aux arbitrages qui sont exclusivement du ressort du maître d’ouvrage.

Au sein de la direction de projet, le chef de projet secteur est en charge de la réalisation d’un secteur de ligne dont l’étendue varie en fonction du stade d’avancement du projet et de sa complexité.

Responsabilité

Le/La Chef(fe) de projet secteur pilote toutes les actions de la SGP nécessaires à la conception et à la réalisation du réseau de transport du Grand Paris Express (GPE) sur son secteur, et veille à la bonne insertion du GPE dans les territoires et notamment à la bonne articulation du GPE avec d’éventuels projets connexes ou projets urbains.

Pour exercer sa mission, il/elle dispose d’un ou plusieurs AMO (en fonction de l’avancement du projet et de l’étendue du secteur de ligne) ayant un rôle de conducteur d’opération.

Le/La chef(fe) de projet secteur pilote, pour son secteur de ligne, le respect du programme en termes d’enjeux, coûts, délais, qualité, maîtrise des risques et performance, mais aussi en termes de développement durable et de sécurité.

Il/Elle pilote des prestataires (assistants à maître d’ouvrage, programmistes, maîtres d’œuvre ingénierie et architectes) qui assurent l’insertion urbaine ainsi que la conception technique et architecturale des gares (avec leurs fonctionnalités associées : fonctions multimodales, parcs relais…), des autres ouvrages du métro automatique (ouvrages souterrains, ouvrages aériens – viaducs, tranchées ouvertes,… - ouvrages de ventilation du tunnel, ouvrages d’accès pompiers aux tunnels, postes de redressement…) sur un territoire donné (commune, zone d’aménagement…) pour une ou plusieurs gares.

Sur son secteur de ligne, au sein de la SGP, il/elle est l’interlocuteur(-rice) privilégié(e) de tous les référents, correspondants ou chefs de projet des unités ou directions de la SGP contributrices du GPE.

Il/Elle reporte au directeur de projet, qui est responsable de la bonne fin de l’ensemble du projet (ligne ou tronçon de ligne de métro automatique), ou, le cas échéant, au directeur adjoint.

En phase étude, le/la chef(fe) de projet secteur anime, sur son secteur, les comités techniques et peut être amené(e) à représenter la direction de projet aux comités de pilotage, réunions publiques, ou toute autre réunion avec des riverains, partenaires, associations,…

Il/Elle assure sa mission en étroite collaboration avec les autres entités de la SGP et en particulier travaille au quotidien avec le directeur des relations territoriales qui est l’interlocuteur SGP des collectivités territoriales.

Le/La chef(fe) de projet secteur est responsable, pour son secteur, du pilotage de la conception technique et architecturale, de l’insertion urbaine et de la réalisation des gares et autres ouvrages du GPE (ouvrages souterrains, ouvrages aériens – viaducs, tranchées ouvertes,… - et ouvrages annexes), dans le périmètre d’intervention et les objectifs qui lui sont définis.

À ce titre, il/elle :

  • contribue à la préparation des consultations de maitrise d’œuvre et peut être désigné(e) gestionnaire des marchés de MOE architecturale des gares et ouvrages emblématiques de son secteur ;
  • pilote la réalisation des programmes spécifiques de son secteur ;
  • supervise les études de MOE relatives à son secteur, pilotées, examinées et instruites par le conducteur d’opération de l’AMO affecté à son secteur (de l’identification des besoins et du recueil de données de site - diagnostics, analyse de l’existant… - à l’acceptation de tous les livrables des prestataires), en s'appuyant sur les unités ou directions transverses  ;
  • supervise les propositions techniques des MOE, pilotées, examinées et validées techniquement par le conducteur d’opération de l’AMO affecté au tronçon, et mettant en œuvre les dispositions transversales de la SGP (chartes, programmes de référence, principes généraux de conception fonctionnelle et architecturale…) ;
  • est l’interlocuteur(-rice) privilégié(e) des représentants techniques du territoire (techniciens des collectivités, aménageurs, acteurs économiques…) et intervient en appui des directeurs des relations territoriales de la SGP en charge des relations avec les élus. Il/Elle est gestionnaire des conventions de financement liées à son secteur ;
  • initie et valide les conventions de son territoire dont le suivi est assuré par l’AMO ;
  • est l’interlocuteur(-rice) de la direction de la valorisation et du patrimoine pour la maîtrise foncière et sur les aspects urbanistiques, valorisation foncière et prise en compte de nouveaux services ; il prend en compte les problématiques et projets du territoire sur lequel il intervient ;
  • est l’interlocuteur de l’unité espaces publics et intermodalité pour les études de pôle relatives à son secteur et les aménagements qui en découlent sur le périmètre du GPE ;
  • assure la coordination avec les parties prenantes internes et extérieures, notamment les autres maîtres d’ouvrage ou les gestionnaires d’infrastructure (lorsqu’une gare du Grand Paris Express est en interconnexion avec une gare d’un réseau existant) en appui de la direction de projet  et il/elle propose des modes opératoires de répartition de la maîtrise d’ouvrage. Il/Elle est gestionnaire des conventions liées à son secteur ;
  • Assisté(e) par la conduite d’opération de l’AMO, il/elle supervise particulièrement la planification et la réalisation des procédures administratives, soit en propre (permis de démolir, permis de construire, dépollution de site…), soit en liaison avec la direction de la valorisation et du patrimoine (libération du foncier, contrats de développement territoriaux, partenariat avec d’autres acteurs économiques), soit en liaison avec la direction de l’ingénierie environnementale (autorisations liées au Code de l’Environnement, Code Forestier,…) ;
  • prépare les éléments techniques relatifs aux ouvrages et aux gares de son secteur de différents dossiers administratifs : dossier de Déclaration d’Utilité Publique, AVP du MOA,… et en assure l’accompagnement (réponses aux questions diverses, dossiers complémentaires,…) tout au long des procédures.

 

Sur toutes les phases du projet, il/elle :

  • fait appliquer par ses AMO et MOE les politiques transversales de la SGP : démarche qualité, sécurité-santé-environnement, politiques achats, utilisation des outils en usage à la Société du Grand Paris (GED, SIG, BIM…)… ;
  • veille à la maîtrise des coûts, des délais, des procédures d’acquisition et de libération foncière, des risques, des performances et de la qualité des prestations achetées (AMOA, maîtrise d’œuvre) ainsi que pour les produits finaux ;
  • assiste le directeur de projet, pour son périmètre, dans la préparation des éléments de reporting pour le compte du Directoire de la SGP et la préparation des dossiers en vue de revues d’étapes du projet ;
  • représente et défend les intérêts de la SGP sur le plan technique auprès de partenaires extérieurs (collectivités locales, maîtres d’ouvrage, STIF, EPA, aménageurs, services de l’Etat..).
  • pilote la coordination de toutes les parties prenantes internes (SGP) ou externes contributrices, ou en interfaces au projet GPE sur son secteur.

 

Dès la phase PRO, il/elle représente la direction de projet aux comités de pilotage, réunions publiques, ou toute autre réunion avec des riverains, partenaires, associations…

 

En phase ACT, il/elle contribue, en appui de la Direction de Projet et auprès du responsable achats désigné, au processus de consultation des entreprises des lots de travaux concernant son secteur

 

En phase travaux, il/elle supervise la réalisation des travaux sur son secteur notamment. En fonction de l’allotissement retenu et sur désignation du directeur de projet, il/elle peut être gestionnaire de marché de lots de travaux relatifs à son secteur (lot GC particulier, aménagement et équipements en gare).

Il/Elle pilote notamment, pour son secteur, l’acceptabilité du chantier auprès des riverains et partenaires des territoires, et représente la direction de projet aux Comités de Suivi de Chantier (COSU), réunions publiques, ou toute autre réunion avec des riverains, partenaires, associations.

Pour bien organiser la communication de proximité en phase chantier, chaque secteur de ligne dispose également d’un agent de proximité et d’un chargé de communication rattaché à la direction de la communication mais travaillant fonctionnellement avec le chef de projet secteur.

 

En phase de réception, il/elle supervise les opérations de réception sur son secteur.

 

Par ailleurs, quelle que soit la phase du projet, le chef de projet secteur peut se voir confier par son directeur de projet des missions à caractère transverse à sa direction, de durées variables.

Missions & activités

Les missions du/de la chef(fe) de projet secteur le/la portent à :

  • Animer et coordonner l’ensemble des acteurs intervenant sur un même territoire ;
  • Veiller à la conformité contractuelle des livrables des prestataires ;
  • Veiller à la conformité des ouvrages aux exigences légales et réglementaires ;
  • Décliner sur un plan opérationnel la communication nécessaire à la réussite et l’intégration sociale et environnementale des composantes locales du projet.

Relations

•    INTERNES : 
    - Le Directeur de Projet et son/ses adjoint(s) 
    - Les autres Chefs de Projet Secteur
    - La direction des marchés et du pilotage contractuel (MPC)
    - La direction du développement durable (DDD)
    - L’unité infrastructures et méthodes constructives (UIMC)
    - La direction des relations extérieures (REX)
    - La direction des gares et de la ville (DGV)
    - La direction des systèmes de transport et exploitation (STE)

•    EXTERNES : 
    - Les représentants des prestataires (assistance à maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre) ou des entreprises intervenant sur son secteur 
    - Les représentants d’autres maîtres d’ouvrage
    - Les représentants des collectivités locales ou territoriales

Compétences requises

COMPETENCES TECHNIQUES :

  • Connaissance confirmée en management de projet, en particulier : planification, coordination, exercice de la maîtrise d’ouvrage ou de la direction de projet
  • Connaissances techniques dans le domaine des infrastructures et du bâtiment
  • Connaissances en urbanisme, en architecture et dans le domaine du transport
  • Connaissance du contexte des EPIC et de leur environnement
  • Connaissance de la législation du travail
  • Connaissance de la législation relative aux projets urbains et architecturaux, loi MOP, code de l’urbanisme
  • Connaissance de la cartographie et des outils de base de la représentation cartographique et du dessin de projet (Autocad, SIG)

 

COMPETENCES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES :

  • Capacité à travailler en fonctionnement matriciel (hiérarchique et soutien transversal)
  • Représentation de la SGP auprès des collectivités territoriales ou locales
  • Aptitude à gérer les enjeux et les diverses composantes d’un projet (coûts, délais, qualité, maîtrise des risques et performance, développement durable, sécurité)
  • Esprit critique vis-à-vis des propositions de ses interlocuteurs
  • Capacité d’anticipation et de communication
  • Sens de la diplomatie et très bonnes qualités relationnelles

Formation et expériences requises

BAC+5 (avec une formation de base de préférence ingénieur) ou parcours professionnel ayant conduit à une équivalence
Expériences opérationnelles significatives en conduite de grands projets d’aménagement
Expériences opérationnelles appréciées en MOE sur de grands projets
Bonnes connaissances en système de management de la qualité