Dix ans quasiment après sa création et dix ans avant la livraison intégrale des quatre lignes de métro dont elle assure la maîtrise d’ouvrage, la Société du Grand Paris a rassemblé plus de 800 personnes à l’occasion de sa cérémonie des vœux qui se tenait le 14 janvier à la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris.

Le lieu n’a pas été choisi au hasard. C’est à la Cité de l’architecture et du patrimoine qu’est né le Grand Paris, avec les travaux des architectes et le discours fondateur prononcé en avril 2009 par le président de la République, Nicolas Sarkozy. Alors que la dernière ligne du nouveau métro, la ligne 18, entrera à son tour en phase de génie civil cette année, la Société du Grand Paris a choisi ce cadre emblématique pour sa traditionnelle cérémonie de vœux. L’occasion, pour le président du directoire de la Société du Grand Paris, de faire le point à mi-parcours, dix ans après la création de l’entreprise publique et dix ans avant la livraison intégrale des quatre lignes de métro et des gares dont elle assure la maîtrise d’ouvrage. L’événement a rassemblé plus de 800 personnes, témoignant de l’engagement et de la diversité de tous les acteurs mobilisés pour la réussite du projet, le plus important projet d’infrastructure et d’aménagement en Europe.

De nombreuses personnalités étaient présentes à la cérémonie, dont l’ancien ministre Christian Blanc, auteur de la loi qui créa la Société du Grand Paris, ou encore Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris.
Le choix de ce lieu était symbolique : en 2009, le président de la République Nicolas Sarkozy avait prononcé ici un discours fondateur sur le Grand Paris.
Premier à prendre la parole, Bernard Gaducheau, président du comité stratégique, souligne la montée en puissance des travaux et appelle tous les élus à saisir les opportunités d’aménagement urbain aux abords des gares du nouveau métro.
Président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris, Patrick Braouezec insiste sur la nécessité de préserver le lien entre les riverains et le chantier, pour que les habitants soient des acteurs du projet.
Président du directoire de la Société du Grand Paris, Thierry Dallard revient sur les événements qui ont permis au Grand Paris Express d’entrer en 2019 dans sa phase industrielle, avec 14 tunneliers jalonnant le tracé du nouveau métro.
« 2020 ne sera pas en reste », poursuit-il. « Six nouveaux tunneliers entreront en action sur la ligne 16, et un premier sur la ligne 17 ». Avec le démarrage des travaux de génie civil sur la 18, toutes les lignes du Grand Paris Express seront en chantier

 

Retrouvez la version PDF du discours de Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris.