Afin de faire découvrir les métiers du Grand Paris Express aux écoliers et étudiants, la Société du Grand Paris a mis en place une série de dictées à la Fabrique du métro et dans les territoires traversés par le nouveau métro. Co-organisateur de ces évènements, Rachid Santaki, fondateur de la Dictée géante, propose une nouvelle dictée sur le même thème ce lundi 6 juillet dans le cadre d’un Facebook live.

La Dictée géante du Grand Paris Express organisée fin novembre 2019 à la Fabrique du métro a réuni plus de 400 élèves provenant de plusieurs établissements d'Île-de-France. Qu’en avez-vous retenu ?

Même s’il n’a pas été le plus important en termes de participants, cet exercice m’a néanmoins permis de passer un cap. Cette expérience, fruit de la co-construction d'un projet commun avec la Société du Grand Paris, était une première pour moi. Habituellement, je travaille directement avec les collectivités, ou des structures professionnelles, qui passent une commande. Le texte de la dictée est neutre et ne repose sur aucune thématique en particulier. Avec l'Unité Jeunesse et Innovation  Pédagogique de la Société du Grand Paris, nous avons élaboré un texte ciblé sur l’histoire du Grand Paris Express et surtout son environnement professionnel. La dictée s’est également déroulée dans un endroit dédié au nouveau métro, de manière à ce que les jeunes soient complètement immergés dans ce plus grand projet d’Europe.

Associée à une thématique aussi ciblée, comment la dictée devient-elle un vecteur de savoir ?


L’orthographe des mots inconnus est logiquement celle qui pose le plus de problème aux élèves. Elle les fait réfléchir, les pousse à se poser des questions. Les termes les plus complexes sont donc ceux qu’ils retiennent en priorité une fois l’exercice terminé. Dès le départ, la vocation éducative et l'apport de connaissances sur les métiers du chantier, qui restent assez méconnus, étaient au cœur de notre démarche commune.

Quelles sont les prochaines étapes de ce programme éducatif d’envergure ?

 

Quand nous avons organisé la dictée géante du Grand Paris Express à la Fabrique du métro l’automne dernier, j’ai fait circuler l’information auprès de cinquante enseignants, conseillers d’éducation et chefs d’établissement. Ils ont tous manifesté un grand intérêt pour ce projet. Bien sûr, il y avait la contrainte des transports. Nous avons donc privilégié, dans un premier temps, des scolaires basés à proximité de Saint-Ouen et Saint-Denis. Afin que cet exercice puisse prendre de l’ampleur, des outils pédagogiques sont régulièrement envoyés aux établissements localisés dans des territoires plus éloignés. Chaque école, chaque classe, peut ainsi organiser sa propre dictée. Une tournée de la Dictée géante au sein des territoires du Grand Paris Express était prévue,  mais la crise sanitaire nous a contraints à revoir nos plans. À la place, nous initions un système de dictées virtuelles sur ma page Facebook, un vecteur qui me permet de continuer à exercer mon activité auprès de 20 000 abonnés. Notre prochain objectif ? Une dictée géante avec de nombreuses classes franciliennes en simultané, dans les établissements, quand l’école aura repris pour tous !

Pour participer à  la Dictée géante du Grand Paris Express ce lundi 6 juillet, rendez-vous à cette adresse :
https://www.facebook.com/ladicteegeante