Ligne 18

Mis à jour :

La desserte de territoires en profonde mutation

De l’aéroport d’Orly à la gare de Versailles Chantiers la ligne 18 parcourt 35 kilomètres et comprend 9 gares ainsi que la gare Aéroport d’Orly, terminus commun des lignes 14 et 18. La ligne 18 est une ligne de métro automatique en rocade qui comprend 3 gares de correspondance – Aéroport d’Orly, Massy-Palaiseau et Versailles-Chantiers. Elle permettra des correspondances rapides, à Orly, avec la ligne 14 prolongée, à Massy Palaiseau avec les RER B et C, à Versailles Chantiers avec le RER C et les Transiliens.

Elle dessert principalement les départements de l’Essonne et des Yvelines avec une incursion dans les Hauts-de-Seine à Antony ou sera construite la future gare d’Antonypôle. Elle traverse six communautés d’agglomération rassemblant plus de 840 000 habitants.

La ligne 18 est construite en souterrain, à 61 % et en aérien à 39 %. Cette partie est en viaduc sur le plateau de Saclay, de Palaiseau à Magny-les-Hameaux sur environ 14 kilomètres. Trois gares seront construites en aérien : Palaiseau, Orsay-Gif et CEA Saint-Aubin¹. La hauteur du viaduc varie entre 7 et 11 mètres (niveau du rail). Sur tout ce secteur, les gares aérienne et le viaduc feront l’objet d’un traitement architectural soigné, en concertation avec les représentants des habitants. Les architectes ont été désignés.

Les secteurs desservis par la ligne 18 alternent et associent des zones d’habitat, d’activités et de recherche ainsi que des territoires en fort développement ou renouvellement.

La gare d’Aéroport d’Orly sera la gare terminus de la ligne 18. Elle sera en correspondance avec la ligne 14 du Grand Paris Express, le tramway T7 et de nombreux bus. Les études menées pour sa réalisation prennent en compte les mesures conservatoires nécessaires au projet de gare TGV sur le territoire. Le secteur comprend d’ores et déjà plus de 26 000 emplois. Il est le lieu de nombreux projets parmi lesquels Cœur d’Orly (sur près de 130 ha) porté par Aéroport de Paris. La première tranche de ce projet (13,5 ha) prévoit la construction de 160 000 m² de bâtiments dont environ 108 000 m² de bureaux, 34 000 m² de commerces et espaces de loisirs et 18 000 m² d’hôtel 4 étoiles. L’aéroport d’Orly est le 2ème aéroport français, il accueille chaque année 28,3 millions de passagers et permet la desserte de 143 villes en France, Europe, Afrique du nord et Outre-mer. Il accueille à nouveau une liaison vers New York et la desserte de l’Asie, notamment Pékin est à l’étude.

La ville d’Antony, 60 000 habitants, sur laquelle sont implantées les entreprises Essilor, Siemens, Stallergènes, Air Liquide Medical Systems, Vannier Photelec sera desservie par la gare Antonypôle. Cette gare s’implantera au cœur du futur éco-parc d’activités innovant de 350 000 m² SHON sur 60 Ha.

La ville de Massy et son secteur tertiaire en pleine extension, seront desservis par les gares de Massy-Opéra et Massy-Palaiseau en correspondance avec le TGV, le RER B, le RER C et le projet de tram-train. Le secteur comprend plus de 40 000 habitants (Massy) et de grandes entreprises telles que Thalès, GE (General Electric), Carrefour (siège social)…

Le secteur scientifique et universitaire du plateau de Saclay sera desservi par les gares de Palaiseau, Orsay – Gif et Saclay – CEA. Les 30 000 étudiants et chercheurs qui y travaillent actuellement devraient être au nombre de 70 000 en 2020. Le projet de campus prévoit la construction 196 000 m² d’enseignement supérieur et recherche, 360 000 m² de développement économique, 200 000 m² de logements familiaux, 78 000  m² de logements étudiants, 36 000 m² de services, commerces et équipements publics. Le CNRS, le CEA, HEC, l’école Polytechnique, Supelec, Danone (recherche et développement), le synchrotron Soleil sont présents de longue date sur le plateau de Saclay. EDF (recherche et développement), l’École Normale Supérieure de Cachan, Agro Paris Tech, l’École centrale Paris et de nombreuses autres Écoles ont prévu de s’installer sur le plateau de Saclay pour constituer la grande université Paris Saclay, fleuron de la recherche scientifique. De nombreuses entreprises de pointe ont déjà prévu de s’y installer. Symbole d’un développement équilibré, la préservation d’une zone agricole et forestière de 2300 ha a été mise en place. Par son arrivée, le métro renforcera le maillage des transports urbains pour favoriser le transfert modal sur un territoire ou plus de 80 % des déplacements se font en voiture.

Le secteur Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines sera desservi par la gare de Saint-Quentin-Est, Satory et Versailles-Chantiers. Il comprend 100 000 emplois et plus de 144 000 habitants pour la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY) ainsi que 98 000 emplois et plus de 180 000 habitants pour celle de Versailles Grand Parc. Sur ce secteur sont notamment implantés le siège social de Bouygues et le Technocentre de Renault.

 

¹Sous conditions de faisabilité de la gare CEA SAint-Aubin, en fonction de l’évolution des activités du CEA. Des mesures conservatoires permettront d’achever ultérieurement la construction de la gare.