Défis et prouesses techniques se succèdent sur le chantier de la gare du Vert de Maisons. Après la réalisation de 37 panneaux de parois moulées à grande profondeur, les équipes chantier creusent - en taupe - la partie souterraine de la future gare. 

Les travaux de génie civil ont démarré en 2018 avec la construction des murs souterrains de la future gare. Comme pour les autres gares du Grand Paris Express, elle est réalisée selon la technique des parois moulées. Celles de la gare du Vert de Maisons ont la particularité d'atteindre jusqu’à 73 mètres de profondeur.

Le creusement du volume intérieur de la boîte gare suit la réalisation des murs souterrains. Au total, près de 100 000 m3 de terre seront creusés, évacués et recyclés. Pour limiter le bruit et les diffusions de poussières, ces opérations sont effectuées à l’abri d’une dalle de couverture : une plateforme en béton d’1m50 d’épaisseur. À terme, cette dernière servira également de plafond à la partie souterraine de la gare. 

Retour en vidéo sur ces phases de travaux complexes :

 

Sous la dalle de couverture, les équipes chantier poursuivent le creusement et construisent en paralèlle, les planchers des différents niveaux, de haut en bas, jusqu’au radier (plancher du fond).
Au total, 9 niveaux seront ainsi creusés et réalisés jusqu’en 2020.

Photos du creusement en taupe :