Dévoilé en janvier 2019, le Livre blanc « Silence chantier » est une formidable boîte à outils pour limiter les nuisances sonores des travaux publics. Désormais à la disposition de tous les acteurs de la construction, cette mine ne demande qu’à être exploitée.

Pas moins de 300 chantiers de génie civil seront engagés d’ici à 2030 pour construire le nouveau métro. Bruit, vibrations, émissions de poussières…  les travaux du Grand Paris Express font déjà l’objet de nombreuses mesures destinées à limiter les nuisances. Car leur maîtrise constitue un enjeu majeur pour l’acceptabilité d’un projet qui nécessitera des années de travaux et qui intervient, dans son immense majorité, dans un environnement urbain densément peuplé. En s’appuyant notamment sur les chantiers de la ligne 15 Sud, dont les travaux de génie civil ont débuté en juin 2016, la Société du Grand Paris fait le choix de capitaliser sur l’expérience acquise et de partager largement son expertise. C’est là que surgit le projet d’un Livre blanc. « Silence Chantier » est une contribution à la réflexion sur les nuisances sonores de chantiers. Il a été rédigé par des professionnels indépendants, à savoir un enseignant-chercheur en design sonore (Roland Cahen, l’ENSCI-Les Ateliers, accompagné d’étudiants de septembre à janvier), un acousticien spécialisé dans les chantiers (Bertrand Masson et le cabinet Impédance) et un designer (Gaël Hiétin / Atelier GH). La Société du Grand Paris a, elle aussi, apporté sa contribution, en présentant les dispositifs et méthodes déployés sur ses chantiers, en particulier sur la ligne 15 Sud où toutes les gares sont en cours de construction.

Boîte à outils

Cette équipe a appuyé sa réflexion sur les innovations et des dispositifs déployés dans le cadre du Grand Paris Express. Parmi les recommandations, on retrouve les systèmes audios, comme le Cri du lynx, qui propose une alernative aux bips stridents des engins de chantier lorsqu’ils reculent. Ou encore la Météo des chantiers, une solution numérique innovante testée sur l'un des chantiers de la ligne 15 Sud. Elle vise à apporter une information complète et transparentes sur les nuisances sonores. 

Au-delà de cet exemple concret, le Livre blanc recense l’ensemble des solutions contre le bruit généré par les chantiers urbains bien au-delà de l’Île-de-France. Y figurent même des dispositifs innovants repérés dans d’autres métropoles, avec le Crossrail londonien ou la Noord-zuidijn à Amsterdam.

L’intérêt du Livre blanc est qu’il traite la question des nuisances sonores dans toutes ses dimensions : technologique, organisationnelle, juridique ou politique. Il dégage des pistes d’innovation à chaque étape de la propagation du bruit : à la source (les engins de travaux qui génèrent du bruit, par exemple), à la transmission et à la réception/perception par les riverains du chantier. « Nous n’avons pas de solution miracle, mais nous avons des pistes et nous vous les présentons ! », annoncent d’emblée les auteurs de l’ouvrage qui passent en revue les bonnes pratiques et qui n’hésitent pas à pointer du doigt les « fausses bonnes idées » et les « bruits répandus » qu’ils ont pu rencontrer au fil de leurs carrières. Ainsi, contrairement aux idées reçues, il est faux de dire que l’on s’habitue au bruit ou que l’entreprise qui conduit les travaux fait le bruit qu’elle veut.

Incitation au changement

Rassemblant des textes compréhensibles par tous, des schémas et des liens vers des contenus plus techniques, leur guide plaide pour une approche du sujet sur la durée, dont chaque étape est une incitation au changement. Un vrai plan d’action qui passe par la mise en place de solutions techniques, la déclinaison de méthodes alternatives quand elles sont possibles, un meilleur partage de responsabilité entre les maîtres d’œuvre et les entreprises et enfin par un accompagnement à la mise en œuvre de nouveaux matériels, moins bruyants. Parmi les idées avancées, on retiendra « Point bruits », un système qui incite les entreprises à respecter leurs engagements en matière de nuisances sonores. Et comme un permis à points, si on en perd trop, gare aux sanctions. Au contraire, si les sociétés les respectent, elles pourront se voir attribuer le « Prix du silence ».

Cette boîte à outils s’adresse à tout l’écosystème de la construction en France : maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises de travaux, bureaux d’études, collectivités locales, et riverains. Elle s’inscrit dans une démarche de transparence et dans un retour d’expériences permanent : plus grand chantier d’infrastructure en Europe, le Grand Paris Express sait qu’il est observé partout dans le monde et qu’il est un lieu d’expérimentations pour tous les acteurs des travaux publics.

Vous pouvez télécharger sans plus attendre ce Livre blanc dans sa version PDF ici ou le lire directement ci-dessous :