L'année 2019 marque un changement d'échelle du chantier du Grand Paris Express avec le déploiement de dix tunneliers supplémentaires. En cours d'assemblage en Allemagne, les deux premiers tunneliers de la ligne 16 seront bientôt acheminés en Seine-Saint-Denis.

Une fois livrés, ces tunneliers partiront respectivement du Puits Braque (Aulnay-sous-Bois) à la fin de l'été et du Puits du Canal (Aubervilliers) à la fin de l'année.

Découvrez le montage de ces trains-usines en images :

Comme ceux de la ligne 15 Sud, les premiers tunneliers de la ligne 16 sont fabriqués à Schwanau, en Allemagne, dans l'usine Herrenknecht. Telles des taupes, ils creuseront les tunnels qui abriteront les futures voies du Grand Paris Express.
En plus de creuser, ces engins évacuent les déblais et installent les voussoirs en béton qui forment le tunnel. La tête du tunnelier est ainsi composée d'une roue de coupe, d'un bouclier supportant les moyens d’extraction et d'un érecteur à voussoirs.
Assemblés, puis démontés dans l'usine Herrenknecht, ces trains-usines spectaculaires seront prochainement acheminés vers la France par convois exceptionnels.
Les différentes pièces qui composent le tunnelier pèsent entre 28 et 78 tonnes chacune.
La roue de coupe pèse à elle seule 135 tonnes.
Salué par Martin Herrenknecht (à gauche) et Thierry Dallard, le premier tunnelier de la ligne 16 commencera à creuser à partir du Puits Braque à Aulnay-sous-Bois à la fin de l'été. Il parcourra 3,3 km en direction de l’ouvrage Hugo, situé au Blanc-Mesnil.
Le second tunnelier de la ligne 16 sera lancé à la fin de l'année à partir du Puits du Canal à Aubervilliers. Il creusera 2,6 km de tunnel jusqu'à l'ouvrage Finot, situé à la jonction de Saint-Ouen et de Saint-Denis.