Présentation, au siège de l’Amif ce 14 juin, des lauréats de l’appel à projets « Inventer les espaces publics du Grand Paris Express »

Les lauréats de l’appel à projets « Inventer les espaces publics du Grand Paris Express » ont été dévoilés ce 14 juin 2018.

Dès le mois de septembre, cinq solutions innovantes seront testées durant six mois aux abords de futures gares du Grand Paris Express. Toutes concourent à une ambition commune : repenser les espaces publics pour faire des gares du nouveau métro et de leur environnement des lieux d’informations, de mobilités, de confort, de sécurité, de bienveillance. Les lauréats de cet appel à projets lancé conjointement par la Société du Grand Paris, Île-de-France Mobilités et l’Association des maires d’Île-de-France ont été dévoilés à la presse ce 14 juin. Plus de 80 candidats avaient postulé. Le jury en a retenu quatre, qui vont tester leurs solutions à proximité des gares Chevilly Trois-Communes, Champigny Centre, Clichy – Montfermeil et Massy Opéra. Un cinquième lauréat sera connu avant la fin du mois de juin, et son projet sera déployé à La Courneuve Six-Routes (1).

Des tests dans l’espace urbain

Pour Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris, cet appel à projets est un véritable challenge : « quand les travaux seront finis, quand le Grand Paris Express sera mis en service, plus personne ne se souviendra de la prouesse technique que représente la construction d’un réseau de 200 kilomètres de long. En revanche, on se souviendra des gares. Avec cet appel à projets, nous préfigurons dès aujourd’hui les espaces publics des quartiers de gares du Grand Paris Express. Ces expérimentations sont un moyen concret de mesurer la pertinence des solutions envisagées et leur adéquation aux besoins des habitants.» Tester ces solutions dans l’espace urbain, c’est aussi, selon lui, l’occasion de « bâtir de la bienveillance en imaginant un environnement dans lequel on se sent bien » et « de dépasser la réalité des travaux, qui sont toujours traumatisants, en offrant la possibilité de se projeter dans l’avenir ».

« Le Grand Paris Express et particulièrement ses gares transformeront demain des quartiers de ville », insiste pour sa part Stéphane Beaudet, président de l’Association des maires d’Île-de-France et vice-président d’Île-de-France Mobilités. « Outre l’intégration de ces objets architecturaux dans le contexte urbain, les fonctionnalités induites par ces nouveaux lieux d’intermodalité sont à réorganiser et à repenser. Cet appel à projets, par l’innovation et la diversité des solutions proposées, est une réponse adaptée à cet exercice prospectif.»

Graviers fluorescents et éclairage dynamique

L’appel à projets avait identifié plusieurs thématiques pour mettre en scène, dans les territoires, cette préfiguration des espaces publics aux abords des gares du nouveau métro : le végétal pour créer des aménagements paysagers de qualité, les revêtements innovants avec la recherche de nouvelles solutions pérennes et économes, le mobilier urbain pour fédérer et proposer des services innovants, la lumière en ville pour améliorer la sécurité et les ambiances autour des gares et la bienveillance pour améliorer le bien-être des voyageurs. Ces expérimentations – éclairage urbain dynamique, béton drainant incrusté de graviers fluorescents, mobilier urbain conçu sur-mesure via un système d’impression 3D ou encore points d’ancrages amovibles équipés de capteurs de présence - feront l’objet d’un bilan qui déterminera l’intérêt de les développer dans le futur.

(1) Le 12 juillet, le jury a sélectionné le lauréat qui interviendra sur le site La Courneuve Six-Routes. Il s'agit de l'entreprise Sous les fraises, qui proposera un "Carré Nature", un salon bioclimatique qui permettra aux voyageurs de profiter aux abords de la gare d'un cadre de verdure modulable, où seront proposés vente de produits locaux et ateliers de relaxation.

Découvrir les candidats retenus et leurs projets dans le dossier de presse en ligne ici.
 

Parmi les projets sélectionnés, la solution « PLUG / INSEETU » verra le jour à proximité de la future gare Clichy – Montfermeil, sur la ligne 16

Sur la ligne 14 Sud, un site proche de la gare Chevilly Trois-Communes servira de terrain d’expérimentation, avec du gravier fluorescent et coloré incrusté dans un béton drainant