Cmabulle est l’un des lauréats de l’appel à projets innovants pour de nouvelles mobilités actives, électriques et numériques lancé un peu plus tôt dans l’année par la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités. Expérimenté à Rueil-Malmaison (92), ce service a pour vocation de mettre en relation des parents pour faciliter et sécuriser les déplacements de leurs enfants. 

Cmabulle, un nom qui évoque un monde léger et féérique, mais qui correspond surtout à un projet malin et novateur, destiné à simplifier les déplacements des enfants à Rueil-Malmaison. Et plus précisément dans le village du Mont-Valérien, futur écoquartier de l’Arsenal, qui accueillera la nouvelle gare du Grand Paris Express. En partenariat avec l’opérateur de transports Keolis, Flexineo, entreprise spécialisée en solutions innovantes au service de la mobilité et de la gestion du temps, a créé l’application mobile Cmabulle, plateforme collaborative qui rapproche les parents dont les enfants fréquentent les mêmes établissements scolaires et extra-scolaires. Basées dans cette partie de la commune, le groupe scolaire Robespierre, le Club Plateau, le club d’arts martiaux CSAHR et l’espace artistique L’Avant-Scène font partie des structures dont les adhérents ont déjà adopté ce service. Le RAIQ (Rueil Animation Inter-Quartiers)  et l’Association des Centres Culturels de Rueil-Malmaison projettent de le faire dès janvier 2018.

Un outil simple et collaboratif
« Partager les trajets devient un jeu d’enfant », tel est le slogan de Cmabulle. Ce service collaboratif a effectivement été conçu de manière à ce que les utilisateurs, des parents, trouvent simplement et rapidement d’autres parents pour partager les trajets de leurs enfants depuis leur domicile jusqu’à un établissement scolaire ou extra-scolaire, et inversement.  Grâce à Cmabulle, ils peuvent se rencontrer et organiser les trajets en fonction de leur emploi du temps respectif. Il suffit pour cela de créer un compte et de renseigner son adresse pour activer le service de géolocalisation. Les parents peuvent alors accéder à la Bourse aux Conduites directement ouverte par les structures inscrites sur Cmabulle et fréquentées par leurs enfants. Ils auront ainsi accès à la liste des parents qui se déplacent aux mêmes jours et aux mêmes heures vers ces lieux d’activité pour les contacter. Ils peuvent également faire le lien avec un établissement qui n’a pas encore adhéré au service, afin que celui-ci ouvre sa propre « bulle ». Ce service d’entraide offre plusieurs avantages à ses usagers : mise en relation facilitée, organisation en temps réel et gestion rapide des imprévus. Il est également destiné à promouvoir l’usage de solutions de mobilité alternatives, comme la marche, le vélo ou la trottinette, très utilisée  dans les rues du village du Mont-Valérien. En plus de lui avoir prévu un parking dédié, le groupement scolaire Robespierre va prochainement mettre en place, en partenariat avec Cmabulle, des ateliers pour sensibiliser les enfants sur la sécurité et le code de conduite à suivre lorsqu’ils circulent sur les trottoirs.

Fluidifier la ville
Cmabulle a pour vocation de simplifier le quotidien de ses utilisateurs, mais ses services vont au-delà. Déployé dans un quartier en pleine réhabilitation, ce projet répond aussi à une réelle problématique de la ville liée à l’étendue des travaux. Mis à part ceux générés par la réalisation de la future gare du Grand Paris Express, la municipalité a lancé la création d’un complexe sportif nouvelle génération de 15 000 m², l’extension du groupe scolaire Robespierre, la modernisation de l’Avant-Scène, espace culturel et artistique, et la construction de nombreux logements. Comme l’explique Florence Résillot, directrice associée de Flexineo, le démarrage de ces différents chantiers a rendu les déplacements, qu’ils soient piétons ou automobiles, difficiles et a même contraint certaines structures, et notamment les clubs de sport impactés par la démolition du centre sportif Mimoun, à déménager temporairement. Dans un tel contexte, il était urgent de mettre en place un service comme Cmabulle, qui permet de fluidifier la circulation des voitures dans cette zone engorgée en diminuant le nombre d’« autosolistes » et en favorisant le covoiturage. Pour Clara Gomes, responsable pédagogique de l’Avant-Scène, structure qui a dû déménager pour une période de deux ans dans un autre quartier de Rueil-Malmaison, Cmabulle est un service particulièrement adapté. Dans ce cas précis, il permet effectivement aux enfants des adhérents qui l’utilisent de continuer à profiter des activités même si les locaux sont maintenant plus éloignés de leur domicile. Pour Caroline Cottez, directrice de l’une des deux écoles élémentaires du groupement scolaire Robespierre, le projet Cmabulle est un très bon concept. Les inscriptions provenant des parents dont les enfants sont scolarisés dans son établissement sont en nette progression depuis sa mise en place, effectuée après les vacances de la Toussaint. Lancée dans le cadre d’un appel à projets, cette expérimentation prendra fin au mois de janvier, mais perdurera jusqu’à la fin de l’année scolaire pour les habitants de Rueil-Malmaison, voire au-delà si le succès est au rendez-vous.

Pour en savoir plus, consultez le site de Cmabulle.