Créer du lien entre les usagers du métro et les acteurs du territoire ; affirmer la vocation d’espace de rencontre des gares et de leurs alentours ; ancrer des projets dans le local ; c’est le défi que compte relever la société Sous les Fraises aux abords de la gare La Courneuve Six-Routes.

Le kiosque végétalisé "Carré Nature" de Sous les Fraises

À l’heure où les initiatives d’agriculture de proximité ont le vent en poupe, tisser des liens directs et des relations de confiance entre producteurs locaux et consommateurs attentifs répond à une attente sociétale. Sur ce terrain, la société Sous les fraises, dédiée à l’agriculture urbaine, n’en est pas à son coup d’essai. Elle compte à son actif l’implantation d’exploitations dans des lieux aussi improbables que les toits du BHV et des Galeries La Fayette à Paris.

Sa rencontre avec la Société du Grand Paris ne pouvait qu’avoir du sens. Au-delà d’un système de transport, le Grand Paris Express va irriguer les territoires et faire germer les espaces d’échanges et de rencontres. « Aujourd’hui, les gares sont des espaces de passage standardisés, explique Héloïse, responsable du projet. On souhaite faire "décélérer" les usagers. »  Quoi de mieux, pour faire ralentir, que l’attrait de produits non-industriels, confectionnés avec soin à proximité de la gare traversée ?

À l’image des « hubs » que sont les transports, Sous les Fraises met ainsi en relation des acteurs locaux motivés et dynamiques avec les voyageurs. Au-delà d’une offre de produits, ces acteurs sont des porteurs de projets tous azimuts. La présence répond au besoin d’animer l’espace public, créer du lien social et redonner une place centrale au piéton.

À ce titre, le choix d’implantation de cette initiative sur le carrefour des Six-Routes de La Courneuve est très symbolique. Dans le cadre du Grand Paris, ce carrefour aujourd’hui fortement routier, a vocation demain à devenir un espace public apaisé, un lieu de rencontre qui donnera une place centrale aux modes doux. L’animation de cet espace public par des projets porteurs de sens est l’une des clés de réussite du nouvel aménagement.

Promouvoir les initiatives locales

Ce n’est pas un hasard si la campagne de recrutement portée par Sous les Fraises est intitulée « c’est moi le patron ». Cette initiative représente en effet l’occasion de devenir entrepreneur. L’opération vise à mobiliser un maximum de volontaires qui seront accompagnés gratuitement pendant plusieurs mois pour passer un cap : monter son entreprise.

 Les produits réalisés par ces entrepreneurs seront vendus dans un pavillon amovible, en bois et végétalisé, créé pour l’occasion. Ce mobilier était présent lors de l’évènement KM4 organisé à La Courneuve les 6 et 7 octobre 2018, lors du lancement des travaux sur la ligne 16.

L’offre proposée est aujourd’hui rarement rencontrée dans les gares. Si une petite faim vous tenaille à la sortie du métro, vous aurez le plus grand mal à vous restaurer avec des produits bio et locaux. Cette expérimentation est destinée à être déployée sur les espaces publics des gares.

À La Courneuve, la société Sous les Fraises est encore en phase de recrutement de riverains prêts à s’embarquer dans  l’aventure. « On a beaucoup de retours, notamment des femmes. » Bien souvent, ces potentiels entrepreneurs ont déjà un métier à côté.

Les deux conditions requises pour les volontaires ?  « Le dynamisme et l’envie de donner un sens à sa vie », nous répond Sous les fraises.  L’appel est lancé.

 

Infos pratiques :
Expérimentation au carrefour des Six-Routes à La Courneuve jusqu'au printemps 2019

Cinq expérimentations sont en cours, à proximité de futures gares. On y teste les solutions innovantes susceptibles d’être généralisées à toutes les gares du Grand Paris Express. Cette initiative est portée par la Société du Grand Paris, Île-de-France Mobilités et l’Association des maires d’Île-de-France.

Retrouvez les quatre autres expérimentations :