Opération impressionnante jeudi 14 mai sur le chantier du Puits du Canal à Aubervilliers: la roue de coupe a rejoint le tunnelier qui creusera une portion de tunnel des lignes 16 et 17 en direction de Saint-Ouen. Avec l'arrivée de cette pièce essentielle, l'assemblage du tunnelier se termine pour un départ prévu d'ici quelques semaines. 

Débutés en 2018, les travaux de construction du Puits du Canal ont permis la création d'une véritable enceinte sous terre d'une profondeur de près de 39 mètres. Ce puits assure deux fonctions stratégiques : il est le point d'entrée d'un tunnelier du Grand Paris Express et assurera une fonction d'ouvrage de service en phase d'exploitation du réseau. 

Depuis plusieurs mois, de nombreuses pièces d'un tunnelier ont été acheminées par convois exceptionnels depuis Schwanau, en Allemagne, vers le chantier du Puits du Canal afin d'être assemblées en surface puis descendues à l'intérieur de l'ouvrage. Symbole de cette opération d'assemblage, la descente de la roue de coupe qui marque la fin de cette phase de travaux et annonce également le départ prochain du tunnelier. 

Autre étape importante avant le début du creusement, le choix de la marraine pour ce tunnelier. S'inscrivant dans la pure tradition de la Sainte-Barbe, protectrice des mineurs et des ouvriers, le tunnelier portera le nom de sa marraine, choisie préalablement par le Conseil municipal des enfants d'Aubervilliers. 

En attendant son départ, retour en image sur la descente de sa roue de coupe dans le fond du puits :  

La roue de coupe du tunnelier en pleine descente dans le Puits du Canal
La roue de coupe du tunnelier se redresse avant sa descente dans le Puits du Canal
La roue de coupe du tunnelier en pleine descente dans le Puits du Canal