L’arrêté interpréfectoral du 26 août 2019 l’avait autorisé, la convention du 11 octobre 2019 entre la SAFER (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural), la Société du Grand Paris et  l’entreprise de travaux d’aménagement ECT l’a acté. Le nouveau métro contribuera à la réalisation du projet de parc paysager « La Plaine du Sempin » situé à Chelles (77) et à Montfermeil (93). Concrètement, une partie des déblais du Grand Paris Express sera recyclée pour l’aménagement de ce parc. Cela concerne les terres issues du creusement de l’ouvrage Bel-Air à Chelles et celles d’une portion du tunnel de la ligne 16. Les cavités laissées par les anciennes carrières sur lesquelles est bâti le parc du Sempin pourront ainsi être remblayées.