Le lancement et le baptême du premier tunnelier du Grand Paris Express ont eu lieu le 3 février sur le chantier de Champigny Plateau. Un moment qui a réuni 3400 personnes malgré une météo peu clémente. Les riverains ont pu assister à la levée de la roue de coupe, puis à sa descente dans un puits de 20 mètres de profondeur. Une opération spectaculaire qui marque une étape symbolique dans l'avancée des travaux du nouveau métro. Repas de chantier, exposition et ateliers pédagogiques pour enfants ont également  rythmé ce KM3, troisième rendez-vous populaire organisé par la Société du Grand Paris pour accompagner l'arrivée du Grand Paris Express.

C'est à Champigny-sur-Marne que le premier tunnelier du Grand Paris Express commencera à creuser fin mars. 

À l'occasion du lancement et du baptême du premier tunnelier du Grand Paris Express, le chantier est exceptionnement ouvert au public qui s'est déplacé en masse.

Installée au cœur du chantier, la roue de coupe est la pièce maîtresse du tunnelier. C'est elle qui, en tournant, forera le terrain. Elle est adaptée à la nature du sous-sol.

La mobilisation des deux plus grandes grues d'Europe est nécessaire pour soulever et incliner la roue de coupe et ses 135 tonnes.

À 19h15, "décollage" de la roue de coupe salué par la foule !

Le nom du premier tunnelier du Grand Paris Express est enfin dévoilé ! Baptisé "Steffie - Orbival", il commencera à creuser un premier tronçon de 2178 mètres pour rejoindre l'ouvrage Sentier des marins, à 29 mètres de profondeur.

La roue de coupe commence sa descente dans le puits du chantier...

Elle rejoint le bouclier, qui, lui, est déjà positionné au fond du puits. Conçu par le constructeur allemand Herrenknecht, le tunnelier est en fait composé de trois parties stratégiques : le bouclier, la jupe, qui permet la pose du revêtement, et le train-suiveur, qui assure le pilotage, l'évacuation des terres creusées et l'acheminement des voussoirs.

La roue de coupe est sur le point d'être arrimée au bouclier du tunnelier, sous l'oeil vigilant des équipes de chantier.

Symbolique, cette opération marque la fin de l'assemblage du bouclier.

Après la descente de la roue de coupe, c'est l'heure du repas de chantier et du traditionnel gigot-bitume autour duquel se retrouvent riverains, compagnons des entreprises et élus locaux !

En plus de la prouesse technologique, des ateliers pédagogiques et ludiques, les "classes du Grand Paris Express", donnent la possibilité aux enfants de se familiariser avec les différents métiers du chantier ou encore les normes de sécurité.

Une exposition permet également aux riverains d'en savoir plus sur le nouveau métro et les spécifités techniques du tunnelier.

Aux premières loges, les équipes d'Orbival rappellent l'engouement de tout un territoire pour l'arrivée du métro en rocade.

Après avoir assisté à la levée de la roue de coupe, le public s'attarde devant la maquette du tunnelier.

Mission accomplie pour les compagnons du chantier !