Le gouvernement a dévoilé ce 22 février le nouveau calendrier du Grand Paris Express. L’ensemble du réseau est sanctuarisé et le chantier s’achèvera définitivement en 2030.

edouard_philippe_2.jpg

Rendre le projet « totalement irréversible » : tel est le message du Premier ministre. Ce 22 février, Édouard Philippe a dévoilé, aux côtés de la ministre des Transports Elisabeth Borne, la nouvelle feuille de route du Grand Paris Express. Cet arbitrage est le fruit d’un mois et demi d‘études et de consultations, tant des élus que des acteurs du chantier. Édouard Philippe a non seulement confirmé la réalisation de l’intégralité du nouveau métro, mais aussi assuré qu’il sera bien au rendez-vous des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Un chantier titanesque

Soulignant que la construction du nouveau métro était bien le « chantier du siècle », le Premier ministre a rappelé l’ampleur de ce défi technique, avec l’équivalent de « huit pyramides de Gizeh » à excaver, dans un environnement où les contraintes géologiques sont fortes. Ce sont 21 tunneliers qui creuseront simultanément le sous-sol francilien composé d’anciennes carrières, de sols complexes (sables, marnes, argiles vertes, etc.), de multiples nappes phréatiques et de réseaux déjà existants. Les nouvelles lignes seront creusées à une profondeur de 30 à 40 mètres en moyenne, voire à plus de 50 mètres. Pour mémoire, le métro parisien est situé à environ 10 mètres dans le sol. Un défi humain ensuite avec, chaque année, 15 000 travailleurs mobilisés au plus fort des chantiers. Les entreprises de travaux publics et d’ingénierie sont sollicitées à un niveau - une fois encore - unique et sans précédent sur le continent : dans l’univers du souterrain, le Grand Paris Express multiplie par quatre le volume habituel de travaux. « Avec la ligne 14, on a construit 9 km de lignes en 9 ans. Là, on doit construire 200 km en 20 ans », insiste Édouard Philippe.

Mise en service en intégralité d’ici à 2030

Ce chantier de tous les superlatifs se justifie par des enjeux considérables. Le Grand Paris Express vise à doter l’Île-de-France d’un réseau automatique en rocade, pour décongestionner le centre de l’agglomération parisienne et apporter des solutions durables, dans une région où le réseau de transport est utilisé chaque jour par 8,5 millions de voyageurs. Le nouveau métro, avec ses 68 gares et ses 200 km de lignes, renforcera la desserte de pôles de développement économique, comme le Triangle de Gonesse ou le plateau de Saclay, mais aussi de territoires populaires comme La Courneuve, Clichy-sous-Bois ou Montfermeil, où l’arrivée du nouveau métro va réduire considérablement les temps de trajets.

Voici le calendrier des mises en service annoncé par le gouvernement 

En 2024 :
- la ligne 14 Nord et le tronçon commun des lignes 16 et 17 entre Saint-Denis Pleyel et Le Bourget RER, l’extension de la ligne 14 Sud jusqu’à l’aéroport d’Orly ;
- la ligne 15 Sud de Pont de Sèvres à Noisy-Champs ;
- la ligne 16 entre le Bourget RER et Clichy – Montfermeil.
Pour la ligne 17, les appels d’offres seront lancés au plus tôt pour vérifier la faisabilité technique d’une mise en service jusqu’au Bourget Aéroport dès 2024.
Ces lignes bénéficieront au plus grand nombre de Franciliens et desserviront les principaux sites olympiques pour les Jeux de Paris 2024.

En 2027 :
- la ligne 17 jusqu’à la gare Triangle de Gonesse ;
- la ligne 18 d'Orly jusqu’à la gare CEA Saint-Aubin.

En 2030 :
- la ligne 15 Ouest, de Pont de Sèvres à Saint-Denis Pleyel ;
- la ligne 15 Est, de Saint-Denis Pleyel à Champigny Centre ;
- la ligne 16, de Clichy – Montfermeil à Noisy – Champs ;
- la ligne 17, de la gare Triangle de Gonesse jusqu’au Mesnil-Amelot ;
- la ligne 18, de CEA Saint-Aubin à Versailles Chantiers.

Le Premier ministre a prévenu que le nouveau calendrier était « réaliste, tenable, mais déjà tendu », et a annoncé que « les marchés de toutes les lignes seront signés durant le quinquennat », ce qui permettra de valider définitivement le coût à terminaison. La Société du Grand Paris est déjà au travail pour relever le défi.