A l’Ouest de Villejuif, la nouvelle gare de métro 15 de Villejuif-Institut Gustave Roussy fera le lien entre la ville urbaine et paysagère : au croisement de l’Institut Gustave Roussy, de la nouvelle ZAC Campus Grand Parc et du Parc départemental des Hautes Bruyères. A 48 mètres sous la terre, cette gare sera l’une des plus profondes de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express. Cette particularité a beaucoup influencé sa conception architecturale : son concepteur, Dominique Perrault de l’agence Dominique Perrault Architecture nous raconte comment le bâtiment de la gare a été pensé.

DEUX QUESTIONS À DOMINIQUE PERRAULT

Quelles sont les intentions architecturales du projet ?

Il faut imaginer cette gare comme un connecteur du monde du dessous au monde du dessus. On a choisi de créer un grand cylindre, ouvert, vide, d'un diamètre de 70 mètres. Un espace de 30 mètres restera évidé à l'intérieur du cylindre qui accueille balcons et escalators. Cet espace sera ventilé naturellement et le voyageur sera en contact direct avec l'air ambiant et la lumière naturelle qui va rebondir en cascade. Il n'aura pas le sentiment d'être à 50 mètres de profondeur car il sera également en contact avec la température ambiante : quand il fait froid, on aura froid, quand il fait chaud, on aura chaud. Nous avons travaillé avec les ingénieurs de façon à ce que le design de l'infrastructure corresponde au design de la gare. L'idée est d'accompagner les flux, d'utiliser les infrastructures dans une qualité architectonique comme une sculpture. Il ne s'agit pas de décoration mais d'une conception fusionnelle entre l'ingénierie et l'architecture. Et la particularité de la gare est de ne pas être surmontée d'un bâtiment, c'est une architecture de plein air.

Comment le projet s'inscrit-il dans la ville et va-t-il contribuer au développement urbain ?

Ce très grand projet fait partie d'une structuration d'un nouveau territoire du Grand Paris, c'est la transformation de la ville en métropole et de la banlieue en ville. Il s'agit de mettre en réseau un hôpital très important et de transformer un quartier en campus. La gare n'est qu'un élément de ce système. La gare c'est la ville, c'est un lieu d'échanges. Les voyageurs qui changeront de métro entre les lignes 14 et 15 feront leur correspondance à l'air libre, dans une ambiance aérienne. Le grand hôpital, les immeubles futurs et le grand parc de ce site vont être reliés par la gare. Elle crée un lien entre la partie urbaine et paysagère.

Voir l’interview de Dominique Perrault en vidéo :

 

L’AGENCE DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE

Depuis 30 ans et à travers ses grandes réalisations comme la BNF à Paris ou l’université souterraine EWHA à Séoul, l’architecte Dominique Perrault montre son intérêt pour l’architecture souterraine, qu’il appelle le « groundscape ». Membre depuis 2012 du Conseil Scientifique de l’Atelier International du Grand Paris, il travaille sur la question de la résilience et de l’adaptation des grandes métropoles aux changements climatiques. Sur la Ligne 15 Sud du Grand Paris Express, Dominique Perrault est chargé de concevoir la gare de Villejuif Institut Gustave Roussy.

La maquette de la gare était exposée dans le cadre des "Passagers du Grand Paris Express"

Installée au MAC VAL durant l'été 2015, puis à l'Espace Landowski de Boulogne Billancourt au printemps 2016, l'exposition "Les Passagers du Grand Paris Express" a séduit plus de 40 000 visiteurs. Dédiée à la conception du Grand Paris Express, elle dévoile les facettes de ce gigantesque projet : témoignages de ceux qui le fabriquent et de ses futurs passagers, maquettes des gares ou encore créations artistiques. Retrouvez ici toutes les informations sur l'exposition.