Lundi 30 août, à 26 m de profondeur, la paroi de l’enceinte souterraine de l’ouvrage Rolland s’est fissurée, pour laisser place au tunnelier Dorine arrivé au terme de son creusement.

Le tunnelier Dorine fissure la paroi de l’enceinte souterraine de l’ouvrage Rolland du Grand Paris Express situé au Bourget

En franchissant les murs de l’ouvrage, après environ 6 mois sous terre, Dorine termine la construction d’1,1 km du tunnel de la ligne 17, qui relie à présent cette dernière au tronçon commun des lignes 16 et 17, entre Le Bourget et Saint-Denis.

Quelle suite pour Dorine ? 

Pendant les prochains mois, l’immense machine sera démontée et ses pièces évacuées hors du chantier. Néanmoins, Dorine n’aura pas le droit au repos. Cet engin de 100 m de long sera réassemblé au fond de l’ouvrage Verdun situé au carrefour de La Courneuve et du Bourget, comme lors de son premier voyage, et repartira début 2022 dans le sous-sol bourgetin pour construire une seconde portion de tunnel, toujours en direction de l’ouvrage Rolland.

En savoir plus

Pour redécouvrir toutes les étapes de la construction d'un tunnel, cliquez ici

Le tunnelier Dorine fait tomber un premier pan de la paroi de l'ouvrage Rolland du Grand Paris Express
Le tunnelier Dorine fait tomber un premier pan de la paroi de l'ouvrage Rolland
Le tunnelier Dorine fissure la paroi de l'enceinte de l'ouvrage Rolland du Grand Paris Express devant l'équipe de travaux
Le tunnelier Dorine perfore le mur de l'enceinte de l'ouvrage Rolland sous les yeux des compagnons du chantier
La roue de coupe du tunnelier Dorine se dévoile complètement, après le percement de la paroi de l'ouvrage
La roue de coupe de Dorine se dévoile complètement, après le percement de la paroi de l'ouvrage