Pour accompagner la construction de la gare de Noisy – Champs, des travaux paysagers ont été entrepris. Désormais doté d’une entrée accueillante, le Bois de Grâce invite riverains et visiteurs à l’arpenter.

L'entrée du Bois de Grâce est désormais dégagée.

Sa verdure saute aux yeux des visiteurs. Selon une étude de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), le quartier de gare de Noisy – Champs se distingue par des espaces naturels qui couvrent plus de la moitié de sa superficie. La végétation s’étale le long des axes de circulation, s’immisce sur les ronds-points, occupe les abords des résidences et peuple deux vastes espaces publics. Reste à mettre en valeur ce patrimoine vert et c’est ici qu’intervient la Société du Grand Paris.

La construction de la gare de Noisy-Champs sur la ligne 15 Sud a nécessité de défricher certains boisements sur l’emprise ou aux abords immédiats du chantier. La Société du Grand Paris a proposé de développer des projets sociaux et environnementaux. « Il s’agissait d’inviter les habitants à profiter d’autres espaces arborés en les revalorisant », explique Étienne Pihouée, de la direction de l’ingénierie environnementale.  

Lisière nettoyée

Où réaliser ces aménagements ? Une réunion d’information sur les travaux du Grand Paris Express a permis d’associer une dizaine de champesois. Ces riverains volontaires ont pris très à cœur leur mission d’accompagner les futurs travaux paysagers. Plusieurs ateliers, en concertation avec les élus, ont permis de trancher : c’est l’accès au Bois de Grâce qui a été sélectionné. Cette forêt abrite mares et étangs. Située au cœur d’un cadre urbanisé, elle représente un espace propice aux balades, à la pratique du sport et d’activités scolaires. Mais l’une de ses entrées était devenue presque inaccessible. La lisière était si dense et sombre que « l’accès semblait menaçant », comme le rapporte un riverain. Il était temps de réagir.

Un aménagement paysager a remis en valeur cette entrée, sur les préconisations du Biotope. Au sol, un platelage invite désormais le promeneur à s’introduire dans le boisement. Pour le revêtement, les riverains ont souhaité un matériau naturel qui « évite de glisser par temps de pluie », du bois complété avec des bandes antidérapantes a été retenu. Les haies assombrissant l’entrée ont été enlevées, laissant place à une lisière éclaircie et étagée, comprenant des grands arbres, des arbustes à fruits (framboisiers, notamment) et des herbacées. Les espèces exotiques (thuyas, robiniers), qui acidifient le sol ou stérilisent la forêt, ont été remplacées par des espèces indigènes à l’Île-de-France. Pas de doute, place nette a été faite pour plonger dans cet écrin de verdure. Vivement les beaux jours…

Les riverains étaient présents pour constater la réalisation des travaux paysagers.