Le samedi 3 octobre, à l’occasion d’une journée portes ouvertes organisée à la Fabrique du métro, près de mille visiteurs ont pu découvrir le futur métro des lignes 15, 16 et 17, grâce à une maquette grandeur nature.

Les visiteurs de la Fabrique du métro découvrent la future rame des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express

La construction des trains des lignes 15, 16 et 17 commencera dans les usines d’Alstom au cours de l’année 2021. Mais, dès à présent, le public peut s’installer à bord d’une rame, grâce à une maquette à l’échelle 1 installée au cœur de la Fabrique du métro. Ce samedi 3 octobre, un millier de visiteurs a profité d’une journée portes ouvertes pour vivre cet avant-goût du voyage. Entrant dans ce lieu dédié à l’aventure du Grand Paris Express, Paul, un Parisien de 23 ans, est particulièrement impatient. « Il y a presque deux ans, j’avais participé au sondage pour choisir la face avant du train. Mon vote s’était porté sur les lignes englobantes, celles qui ont justement été retenues. J’ai hâte de voir la rame de mes propres yeux ! »

Avant-goût du voyage

Parmi ces Franciliens désireux de se familiariser davantage avec le projet, nombreux sont des passionnés du monde ferroviaire. On croise aussi beaucoup d’enfants enthousiastes à l’idée de prendre place dans cette demi-voiture, dotée du pare-brise panoramique prévu en tête et en queue de train. Ce décor plus vrai que nature a permis aux usagers des transports en commun de se projeter dans leur futur métro. « La première chose qui frappe, c’est l’espace ! La rame est plus large que ce à quoi nous sommes habitués aujourd’hui », remarque d’emblée Xavier, un Asniérois de 25 ans.

Un nouveau métro 100% accessible

D’une largeur de 2,80 m, soit quarante centimètres de plus que le réseau classique, le métro des lignes 15, 16 et 17, conçu par Alstom pour la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités, dispose effectivement d’un grand gabarit et de larges portes qui facilitent la montée à bord et la circulation pour tous les voyageurs. Un point qui n’a pas échappé à Joël, un habitant de Saint-Ouen venu en voisin : « Les emplacements pour les fauteuils roulants sont bien pensés. Je possède le modèle le plus imposant qui existe sur le marché et je me suis déplacé sans problème à l’intérieur de la rame. J’ai fait le tour de la barre centrale de préhension sans rien accrocher. Un couple avec une poussette visitait la voiture en même temps que moi, nous ne nous sommes pas gênés. Le fait qu’il n’y ait pas d’espace entre la rame et le quai, qui sont au même niveau, me fera beaucoup gagner en autonomie. »

Des équipements innovants

Installés à bord, les visiteurs passent aussitôt en revue les équipements de la rame. « L’affichage dynamique qui indique les perturbations en cours, les pannes de matériel en gare et surtout les heures de correspondances avec les autres lignes est particulièrement pratique » souligne Bernadette, qui vient de Chelles. Connexion internet haut débit, prises USB pour la recharge des téléphones et tablettes : « Ça fait rêver ! » comme titre Le Parisien (article réservé aux abonnés). Libération recense les technologies de pointe : l’éclairage, « la grande innovation » de ce nouveau métro, dont la puissance s’adapte aux besoins biologiques des passagers suivant l’heure de la journée afin d’améliorer leur bien-être ; la vitesse, comprise entre 55 et 65 km/h selon les lignes, avec des pointes de vitesse pouvant atteindre 110 km/h et son « freinage électrique qui n’émettra pas de particules et permettra de réinjecter de l’énergie dans le réseau. » Grâce aux « lignes très profondes qui ne connaissent pas les virages serrés du métro parisien qui suit les rues, on devrait être moins secoué. »

Sur les réseaux sociaux aussi, les avis vont bon train, de LinkedIn à Instagram, en passant par Twitter :

 

 

Sur la reproduction grandeur nature du quai d’une future gare du Grand Paris Express, certains visiteurs commentent le système d’information voyageur conçu par Ruedi Baur, qui parle ici de « design civique ». « Nous travaillons pour les citoyens que nous sommes » affirme le designer qui a opté pour une signalétique synthétisée, visible de loin et déclinée en cinq langues.

 

 

Autre innovation, toujours sur le quai : des indications sur les façades du taux de remplissage et de la répartition des passagers à l’intérieur de la rame à l’approche. Ce système permettra une meilleure répartition des voyageurs sur le quai et à bord des voitures.

Des solutions pour améliorer les voyages debout

« Globalement, je trouve qu’il y a moins de places assises. Il manque aussi des strapontins, » commente Marianne. Les médiateurs répondent, soulignant que le taux de confort moyen, représenté par le nombre de places assises par rapport à la capacité nominale du train, est de l’ordre de 20%. « Avec ce chiffre, on se situe au niveau des derniers métros d’Île-de-France » ajoute Benoît Barthe, chef de projet matériel roulant à la Société du Grand Paris, lors d’une conférence publique qui s’est tenue lors de cette journée portes ouvertes.

« Il y a eu un énorme travail réalisé sur le confort debout » ajoute Régine Charvet-Pello, designer RCP Design Global - conseil en design matériel roulant de la Société du Grand Paris. « De façon générale, beaucoup de gens voyagent debout dans le métro. Plutôt que de nous voiler la face, nous avons préféré trouver des solutions. C’est pour cela que nous avons mis beaucoup de surfaces à disposition pour reposer son corps en station debout. » Ainsi, les espaces mixtes et l’arrière des sièges sont dotés d’appuis ischiatiques. La création d’intercirculations rigides et larges venant remplacer les traditionnelles intercirculations à soufflet, composés de matériaux rigides et pourvus de barres de préhension, proposent un nouvel espace de voyage. Quant au fameux carré de quatre places de la RATP, exception française dans le monde des transports publics, il a été conservé ! De quoi s’installer confortablement afin de poursuivre les échanges, nourris et passionnés, sur le design du métro, des quais et des gares qui accompagnera demain le quotidien des Franciliens.

Rassurez-vous… La prochaine journée portes ouvertes est programmée le samedi 7 novembre, puis tous les premiers samedis du mois : https://www.facebook.com/events/303171267645476/
En semaine, la Fabrique du métro se visite sur inscription :  https://www.societedugrandparis.fr/gpe/visiter-la-fabrique-du-metro
 

Maquette grandeur nature du métro des lignes 15, 16 et 17  du Grand Paris Express.
À la Fabrique du métro, les Franciliens découvrent la maquette grandeur nature de la future rame des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express.
Intérieur de la future rame des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express
À l'intérieur de la rame, des carrés de sièges bleus s'alternent avec des banquettes rouges réservées aux personnes prioritaires. L'éclairage circadien améliore le bien-être des passagers.
Intérieur de la future rame des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express
Pensées pour améliorer les voyages debout, les voitures disposent de nombreux appuis ischiatiques à l'arrière des sièges, mais aussi dans les espaces mixtes, conçus pour accueillir les personnes à mobilité réduite, les poussettes et bagages volumineux.
Intérieur de la future rame des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express
Toutes les rames du nouveau métro présenteront des accès de plain-pied et la largeur de la lacune entre le quai et la rame sera inférieure à 5 cm, ce qui facilitera la montée des personnes à mobilité réduite et des usagers voyageant avec une poussette.
Pare-brise panoramique de la future rame des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express
Les enfants découvrent le pare-brise panoramique prévu en tête et en queue de train.
Maquette des futurs portiques installés dans les gares du Grand Paris Express
Maquette des futurs portiques installés dans les gares du Grand Paris Express, conçus par le designer Patrick Jouin.
Le système d'information voyageurs conçu par le designer Ruedi Baur
Pendant que certains visiteurs se familiarisent avec le système d'information voyageurs conçu par le designer Ruedi Baur...
Maquette de la future rame des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express
D'autres s'intéressent de très près à la maquette de la future rame des lignes 15, 16 et 17...
Maquette d'un tunnelier
Ou à celle du tunnelier.
Visiteurs à la Fabrique du métro
Les prochaines journées portes ouvertes à la Fabrique du métro auront lieu les samedis 7 novembres et 5 décembre, puis tous les premiers samedis du mois.

Le futur métro des lignes 15, 16 et 17 en images :