Les 7 engagements environnementaux de la Société du Grand Paris

Mis à jour :

Eviter, réduire ou compenser les impacts environnementaux
De la définition du tracé à la mise en circulation en passant par la phase de travaux, la démarche environnementale s’appuie sur une méthode globale rigoureuse déclinée pour chaque tronçon du métro, chaque gare et chaque ouvrage.

Viser la sobriété énergétique
Il s’agit de concevoir un réseau, des sites industriels et des gares non énergivores en limitant au maximum les consommations. Pour chaque poste de dépense, la sobriété est visée au profit des territoires, afin de redistribuer l’énergie et de ne pas la perdre.

Insérer tous les ouvrages dans leur contexte environnemental, architectural ou paysager
Les patrimoines architecturaux et paysagers sont pris en compte pour chaque ouvrage, sur la base d’une évaluation stratégique environnementale innovante établie en amont du projet et des études d’impact.

Anticiper les risques naturels
La Société du Grand Paris s’inscrit dans les objectifs de la COP21 en renforçant le principe de « résilience urbaine ». Elle a notamment élaboré une stratégie « Inondation » qui fixe les lignes directrices dans la conception des infrastructures concernées par ce risque.

Favoriser les mobilités douces
Le futur métro a été conçu en réseau connecté qui irrigue les territoires de la métropole. La gare devient un espace d’intermodalité et favorise l’essor de la marche, du vélo et de tous modes de transports plus doux et durables.

Conduire des chantiers écoresponsables
La Société du Grand Paris va au-delà des prescriptions réglementaires avec une charte environnement des chantiers, signée par les entreprises de travaux et les sous-traitants. Tous les maîtres d’œuvre s’engagent à anticiper les nuisances pour les réduire au maximum, limiter la production de déchets et en favoriser le recyclage.

Développer une économie circulaire de la gestion des déblais
Traçabilité, transports alternatifs, valorisation, la Société du Grand Paris veut mettre en place une politique exemplaire de gestion des 43 millions de tonnes de déblais du chantier.