Des travaux de longue haleine

Mis à jour :

Le développement d’une nouvelle série de trains est une opération qui mobilise de nombreuses compétences techniques et industrielles. C’est aussi une opération de longue haleine notamment parce que le matériel ferroviaire peut être exploité sur plus de quarante ans.

L’acquisition des trains des lignes 15, 16, 17 et 18 est portée par la Société du Grand Paris en relation avec le Stif qui en sera propriétaire au moment de la mise en service.

Celle des navettes supplémentaires de la ligne 14, rendues nécessaires par les prolongements au sud et au nord de la ligne, est assurée par la RATP pour le Stif et la Société du Grand Paris dans le cadre d’un groupement de commande.

Pour conduire ces opérations, la Société du Grand Paris est assistée par le bureau d’étude Systra, spécialiste de l’ingénierie ferroviaire, qui l’accompagne dans toutes les étapes du projet.

Des études préliminaires à la mise en service les jalons sont nombreux tant pour la Société du Grand Paris que pour ses partenaires. La conception et la réalisation des trains de la ligne 15 sud, premiers nouveaux trains du réseau, se déroulent selon ces grandes étapes.

2013

Études préparatoires.

2014

Constitution du dossier de consultation des entreprises. Le cahier des charges de l’appel d’offre défini les principales caractéristiques et objectifs en matière de :

– performances des véhicules :

  • vitesse de pointe
  • accélération
  • freinage
  • bruit généré
  • fiabilité et disponibilité
  • consommation électrique…

– fonctionnalité des trains :

  • capacité, places assises et debout
  • diagramme intérieur
  • éléments de design industriel et esthétique
  • confort : ventilation réfrigérée, bruit intérieur
  • information voyageur
  • vidéoprotection…

2015

Réception des offres des candidats.

Analyse des offres et suite des procédures (négociations) avant l’attribution du marché.

2015 – 2016

Choix du titulaire.

Étude de conception détaillée par le constructeur.

Analyse, par la Société du Grand Paris, des études et orientations proposées par le constructeur.

Demandes de rectification.

Approbation pour mise en chantier.

2017-2018

Fabrication du premier train appelé aussi « tête de série ».

Qualification du train : essais en conditions réelles pour vérification de la conformité des performances avec les spécifications initiales demandées.

Mise en place de l’outil de production industriel par le constructeur.

2019

Lancement de la fabrication en série.

Essais d’intégration sur la ligne avec le véhicule tête de série.

2020

Réception des 25 trains.

Mise en service et exploitation.