Une offre adaptée aux territoires

Mis à jour :

Les trains à concevoir doivent d’abord répondre aux réalités des territoires qu’ils traversent. Le nombre de voyageurs, les prévisions de développement économique et urbain constituent des éléments importants à prendre en compte. La zone dense de la métropole réclame des trains de grande capacité, les territoires en développement requièrent un niveau de service adapté, les prolongements de ligne ont l’existant pour référence.

Pour optimiser la conception, la fabrication et l’exploitation des trains du Grand Paris Express, la Société du Grand Paris a décidé de développer un véhicule commun aux lignes 15, 16 et 17.

  • Ligne 14

Le matériel roulant de la ligne 14 prolongée sera compatible avec les caractéristiques du métro existant sur cette ligne. Ce métro a roulement sur pneus sera exploité sur la ligne 14 en configuration 8 voitures, avec une largeur de l’ordre de 2,45 m sur une longueur d’environ 120 m.

Il est prévu qu’à l’horizon de réalisation du Grand Paris Express dans son intégralité, la ligne 14 soit exploitée à pleine capacité, c’est-à-dire avec un intervalle de 85 secondes, voire inférieur, entre deux trains à l’heure de pointe du matin, afin de répondre à la demande prévisionnelle attendue.

Les navettes qui circulent actuellement sur la ligne 14 sont composées de six voitures et permettent de transporter 30 000 voyageurs par heure sur l’ensemble de la ligne. Une opération d’achat de nouveaux trains est en cours. A terme, les rames seront dotées de huit voitures afin de transporter dans de bonnes conditions 10 000 voyageurs en plus par heure, donc de porter la capacité de la ligne 14 à 40 000 voyageurs par heure, voire un peu plus en fonction des aménagements des rames et de l’intervalle minimal permis par une nouvelle génération d’automatismes de conduite. Ceci permettra d’absorber les hausses de fréquentation dues au prolongement de la ligne 14 jusqu’à Mairie de Saint-Ouen et aux prolongements futurs prévus dans le cadre du Grand Paris Express.

  • Ligne 15

Les trains circulant sur les liaisons constituant la ligne 15 seront à roulement fer, d’une largeur de 2,80 m et d’une longueur de 108 m. La vitesse commerciale moyenne sera d’environ 55 km/h, avec une vitesse maximale de 110 km/h. Ils pourront transporter 1 000 voyageurs répartis dans six voitures au sein desquelles l’intercirculation sera possible de la première à la dernière.

À la mise en service, l’intervalle entre deux trains à l’heure d’affluence sera de 3 minutes. Lors du bouclage de la ligne 15, l’intervalle pourra être de 2 minutes.

  • Lignes 16 et 17

Les trains circulant sur les liaisons constituant les lignes 15 et 17 seront à roulement fer, d’une largeur de 2,80 m et d’une longueur de 54 m. La vitesse commerciale moyenne sera d’environ 65 km/h, avec une vitesse maximale de 110 km/h. Ils pourront transporter 500 voyageurs répartis dans trois voitures au sein desquelles l’intercirculation sera possible de la première à la dernière.
À terme, l’intervalle minimum pourra être de 3 minutes sur chacune des lignes 16 et 17 (adaptable sur les branches, en fonction du trafic réellement observé), soit un train toutes les 90 secondes sur le tronc commun. Selon les réponses des industriels à la consultation en cours pour les automatismes de conduite, la possibilité d’approcher les 85 secondes pourrait être envisagée.

  • Ligne 18

Les trains circulant sur la ligne 18 seront à roulement fer, d’une largeur de 2,50 m environ et d’une longueur de 45 m. La vitesse commerciale moyenne sera d’environ 65 km/h, avec une vitesse maximale de 100 km/h. Les trains pourront transporter environ 350 voyageurs répartis dans trois voitures au sein desquelles l’intercirculation sera possible de la première à la dernière.

À la mise en service de la ligne entre Aéroport d’Orly et Versailles Chantiers, l’intervalle entre deux trains à l’heure d’affluence sera de l’ordre de 3 minutes.