Des déplacements plus rapides

Mis à jour :

Le métro automatique permet :

  • d’adapter à tout moment la fréquence des trains, ce qui s’avère particulièrement pertinent dans le contexte actuel d’évolution permanente des modes et rythmes de vie urbains (semaine, week-end, événements, etc.) ;
  • de réduire l’incertitude d’exploitation car l’automatisation contribue à la maîtrise des temps de trajets et de la vitesse commerciale ;
  • d’optimiser les coûts d’exploitation par un meilleur pilotage du mouvement des trains, donc une récupération plus efficace de l’énergie et une minimisation des consommations énergétiques.

Tous les métros du Grand Paris disposent d’une régulation thermique, de systèmes d’information à bord en temps réel et de systèmes de récupération d’énergie au freinage. L’intercirculation sera possible de la première à la dernière voiture.

Les véhicules, comme toutes les gares, sont accessibles aux utilisateurs de fauteuil roulant.

Les quais sont équipés de façades hautes, qui évitent toute intrusion ou chute sur la voie, dont les portes palières facilitent le repérage pour la montée dans les trains.

Le métro du Grand Paris permet les déplacements en rocade avec des correspondances aisées avec le réseau existant mais il présente un autre grand avantage pour les voyageurs. Sa vitesse commerciale sera très élevée. On appelle vitesse commerciale la vitesse moyenne utile à l’usager.

Le métro du Grand Paris devrait offrir une vitesse commerciale allant de 55 à 65 km/h, sur les lignes 15, 16, 17. Cette performance est le fruit de l’association de plusieurs facteurs parmi lesquels :

  • la distance qui sépare les gares (moins d’arrêts signifient plus temps en circulation) ;
  • les performances du véhicule.

Sur les trajets de périphérie à périphérie, le métro du Grand Paris permet des gains de temps importants.

Avec la ligne 15 sud :

  • entre la gare de Champigny Centre et la gare d’Issy RER : 27 minutes contre 1h26 aujourd’hui ;
  • entre la gare St-Maur – Créteil et Roissy : 45 minutes contre 1h05 aujourd’hui ;
  • entre Vitry Centre et La Défense : 30 minutes contre 1h aujourd’hui ;
  • entre Pont de Sèvres et Noisy – Champs : 35 minutes contre 1h05 aujourd’hui.

Avec la ligne 16

  • entre la gare de St-Denis Pleyel et la gare de Noisy-Champs : 
26 mn contre 51 mn aujourd’hui
  • entre la gare de Clichy-Montfermeil et la gare de Noisy-Champs : 
6 mn contre 54 mn aujourd’hui
  • entre la gare de la Courneuve
« Six Routes » et la gare de Clichy-Montfermeil : 
16 mn contre 1h05 aujourd’hui
  • entre la gare de Blanc Mesnil et la gare de Créteil L’Échat : 
30 mn contre 1h15 aujourd’hui

Les études de mises en œuvre du métro du Grand Paris se sont toujours attachées à maintenir l’objectif d’une grande vitesse commerciale.
À titre de comparaison :

  • l’objectif de vitesse commerciale des lignes 15, 16, 17 est de 55 à 65 km/h ;
  • l’objectif de vitesse commerciale du RER A est de 49 km/h ;
  • sur le réseau du métro parisien, la vitesse à l’heure d’affluence se situe entre 21 et 27 km/h. La ligne 14 fait exception avec une vitesse commerciale à l’affluence de 39,7 km/h ;
  • en ville, les voitures particulières ont une vitesse moyenne de 18,9 km/h ;
  • le tramway T3 a une vitesse commerciale de 18 km/h ;
  • dans Paris intra-muros, les bus ont une vitesse commerciale de 12 km/h lorsqu’ils bénéficient d’un couloir prioritaire, dans le cas contraire cette vitesse tombe à 9 km/h.