L’appel à manifestations d’intérêt sur la dimension numérique du Grand Paris Express

Mis à jour :

La Société du Grand Paris a souhaité intégrer le numérique dans sa réflexion dès la phase de conception du Grand Paris Express. Pour concevoir le métro du futur et y associer l’ensemble des acteurs de l’innovation, la Société du Grand Paris a lancé, du 5 décembre 2013 au 21 février 2014, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) sur la dimension numérique du Grand Paris Express.

Neuf pistes de réflexion et d’action ont été présentées dans ce cadre :

  • Piste 1 : les câbles optiques
  • Piste 2 : les datacenters
  • Piste 3 : l’infrastructure mobile cellulaire
  • Piste 4 : le réseau très haut débit sans fil
  • Piste 5 : le réseau de géolocalisation
  • Piste 6 : les données voyageurs
  • Piste 7 : les espaces de travail partagés
  • Piste 8 : les living labs
  • Piste 9 : les matériaux, objets et équipements intelligents et connectés

170 sociétés ou organismes publics et parapublics se sont mobilisés pour apporter des éléments de réponse et de réflexion à la SGP. Cet engouement pour la démarche de co-construction proposée par la SGP constitue un large succès et un signal très encourageant.

Les contributeurs sont majoritairement des acteurs de la filière numérique : opérateurs, industriels, start-up, éditeurs de logiciels, pôles de compétitivité, sociétés d’ingénierie et de conseil, laboratoires de recherche, associations d’acteurs du numérique, etc.

Mais de nombreuses sociétés plus généralistes (transport, énergie, environnement, construction), toutes actrices de la ville intelligente, se sont également mobilisées sur l’AMI de la SGP, affichant clairement leur volonté de participer à la conception et à la réalisation du projet numérique du Grand Paris Express.