Le nouveau métro, acteur de la candidature Paris 2024

Mis à jour :
Le nouveau métro  dessert de nombreux sites de la candidature Paris 2024 © Paris 2024
Le nouveau métro dessert de nombreux sites de la candidature Paris 2024 © Paris 2024

Selon l’étude de l’Apur « Sport et Grand Paris Express », le nouveau métro vient conforter la  candidature de Paris aux jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Le Grand Paris Express est un atout majeur de la candidature de Paris aux jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 : quatre lignes nouvelles, 44 gares (sur 68) achevées en 2024, une meilleure desserte des aéroports internationaux de Paris Orly (ligne 14 Sud) et de Roissy Charles-de-Gaulle (ligne 17).

Le nouveau métro desservira le village olympique, situé à proximité de la gare de Saint-Denis Pleyel (lignes 14, 15, 16 et 17). Tout proche, le Stade de France accueillera les épreuves d’athlétisme, ainsi que les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux, si la candidature de Paris est retenue le 13 septembre prochain. Une passerelle située au-dessus de l’autoroute A1 reliera le Stade de France au futur centre aquatique, où auront lieu les épreuves de natation, natation synchronisée et plongeon.

Le Bourget, site stratégique
Autre point névralgique de la candidature, le pôle du Bourget. Il abritera le centre de presse international et le village des médias, desservis par la ligne 17 (gare Le Bourget Aéroport). Cette gare sera aussi le point d’accès aux épreuves de badminton et de volleyball. Depuis la gare La Courneuve Six-Routes, grand public et sportifs rejoindront facilement les équipements du parc de Marville, pour le waterpolo.

A retrouver ici, l’étude de l’Apur « Sports et Grand Paris Express ».