Grand Paris Express en 2016 : un grand pas en avant !

Mis à jour :
EM3_6942_1Bis

Lundi 25 janvier, Philippe Yvin, président du directoire, présentait les vœux de la Société du Grand Paris. Un événement qui a réuni plus de 200 invités, au premier rang desquels étaient présents Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, ainsi que Jean-Yves Le Bouillonnec et Bernard Gauducheau, respectivement présidents du conseil de surveillance et du comité stratégique de la Société du Grand Paris.

« L’année qui s’ouvre sera celle d’une étape décisive dans l’avancement du métro du Grand Paris » a d’emblée déclaré Philippe Yvin. L’année 2015 s’est achevée avec l’adoption des trois derniers dossiers d’investissement qui a entériné le lancement définitif de l’ensemble du projet du Grand Paris Express. Lors de la cérémonie des vœux, Philippe Yvin a donc pu dresser les grandes perspectives de l’année 2016 qu’il a qualifiée « d’effervescente ».

Sur la ligne 15 Sud, les travaux de génie civil vont démarrer dès avril pour la gare de Fort d’Issy-Vanves-Clamart. Autre objectif de l’année à venir : l’obtention des 18 permis de construire nécessaires pour les 16 gares et les 2 bâtiments industriels. Parallèlement, les 8 marchés de génie civil vont être lancés qui représenteront près de 3 milliards d’euros de marchés ; marchés qui seront attribués jusqu’au printemps 2017. Enfin, les travaux préparatoires entamés en 2015 vont se poursuivre : 20 % ont déjà été réalisés et les 80% restant, qui mobiliseront une soixantaine d’entreprises, seront mis en œuvre pour l’essentiel en 2016.

La ligne 16, qui vient d’obtenir sa déclaration d’utilité publique, voit les études de maîtrise d’œuvre se poursuivre. Pour les lignes 15 Ouest et 14 Sud, les commissions d’enquête ont rendu leurs rapports. D’ici un an, les décrets d’utilité publique devraient être obtenus. 2016 verra aussi les 3 dernières enquêtes publiques engagées pour les lignes 18 (mars-avril), 17 nord et 15 est. Enfin, concernant le marché du matériel roulant, les réponses aux appels d’offres lancés en 2015 sont en cours d’analyse.

Le projet est en marche, et bien en marche – un projet politique au sens premier du terme, un projet pour l’ensemble de la Cité et de ses citoyens, un projet pour réunir et vivre ensemble, un projet pour se donner un horizon, un avenir partagé et maîtrisé.

> Lire le discours des voeux de Philippe Yvin

> Consulter le dossier de presse « Un atout pour la région Capitale, un atout pour la France »